AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le guide du nouveau

Vous vous sentez perdu(e)s ? Allez consulter le Guide du nouveau joueur, il vous aidera ♥️
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de besoin, bien évidemment !
Bienvenue sur Breath of Hyrule

BoH est un forum RPG médiéval/fantasy librement inspiré des jeux The Legend of Zelda.
Il n'est pas du tout obligatoire de connaître la saga pour nous rejoindre.
Nos annexes et nos guides peuvent vous aider à mieux comprendre cet univers unique que nous avons créée. ♥️
Système de Parrainage

Envie de découvrir le forum ? Vous pouvez demander un parrainage à tout moment !
Pour vous aider à mieux comprendre l'univers, établir un premier lien et un premier pas vers votre intégration !
Scénarios de nos membres

Les aides & guides de création

Besoin d'aide à la création de votre personnage ? Vous pouvez voir notre guide de création pour vous aider !
Le staff est également à votre disposition pour vos questions ou même vous aider.

Partagez
 

  Ganondorf ☬ The evil has happened

Aller en bas 
AuteurMessage

✲ Co-Administratrice ✲
Peuple du Désert (Yigas)

Ganondorf Dragmire

Début de mon aventure : 04/01/2019
Messages : 371
Ҩ Bourse de rubis : 1158
Autres comptes : Isaïah Van Aleyns.
Avatar : Jason Momoa.
Crédits : Cricrilove.
 Ganondorf ☬ The evil has happened 3al8
Titre : Chef des Yigas, Suzerain des Landes Sauvages et Seigneur du désert.
Race : Gerudo.
Âge : 41 ans.
Allégeance : Mal.
Religion : Culte de l'Avatar du Néant.
Inventaire :
○ Une armure intermédiaire de cuir.
○ Une armure intermédiaire de cuir et de fourrure.
○ Une épée large commune.
○ Un étalon bleu nuit aux crins de feu nommé Cauchemar.

Pouvoirs :
Maîtrises des ombres - bouclier sphérique, vague d'ombre.
Épée d'ombre - matérialise une large épée noir. (capable de fusionner avec sa jumelle physique et de former le Trident du Mal. > Indisponible)

 Ganondorf ☬ The evil has happened Cra1

Voir le profil de l'utilisateur
 Ganondorf ☬ The evil has happened Empty
MessageSujet: Ganondorf ☬ The evil has happened    Ganondorf ☬ The evil has happened EmptyJeu 4 Avr - 8:51

Ganondorf Dragmire
« Le pouvoir se cache dans les ténèbres. »

◈ Nom de famille/Titre : Dragmire est ton nom. Admiré, crains. Tu comptes bien étendre sa pérennité jusqu'aux delà des ténèbres.
◈ Prénom(s) : Tu te nommes Ganondorf mais tu préfères de loin être désigné comme "mon Roi". Des privilégiés pouvant également te surnommer Ganon.
◈ Âge : Tu foules les terres d'Hyrule depuis 41 ans déjà, laissant derrière toi les corps sans vie des hérétiques.
◈ Race : Seigneur déchu des Gerudos, tu es l'un des rares mâles pouvant se venter de porter leur sang brûlant.

◈ Statut marital : Marié durant quelques années, tu es aujourd'hui veuf et célibataire.
◈ Sexualité : Tu assumes pleinement ta bisexualité, prenant ainsi le plaisir là où il se trouve.

◈ Statut social : Chef des Yigas, tu préfères te considérer comme Roi. Tu revendiqueras également toujours ton titre de Suzerain des Landes Sauvages.
◈ Lieu de naissance : Tu es né dans la cité Gerudo, durant une nuit dépourvue de lune et d'étoiles.
◈ Lieu de résidence : Tu es l'homme qui a taillé la montagne des Landes Sauvages, et la créature vivant dans la Fosse.

◈ Religion/Culte pratiquée : Tu es la volonté de l'Avatar du Néant et lui voue un véritable culte.
◈ Métier/Occupation : Chef des Yigas, tu désirs par dessus tout étendre ta religion et faire renaître ton dieu.
◈ Allégeance : Tu es la source même du Mal, l'apogée des ténèbres. L'apocalypse et la renaissance.
◈ Sous-groupe : Tu es le créateur du Clan Yiga.

◈ Avatar : Jason Momoa par Missphan


Psychologie
◈ Caractère
Le mot qui te qualifierait le mieux est fanatique ; mener le Monde à sa fin afin qu'il puisse renaître sous le règne de l'Avatar est là ton plus grand désir. Ta détermination et ta cruauté n'ont de ce fait pas d'égales, si bien que ton passe temps favoris est d'exercer ton sadisme soudain sur le premier être que tu croises ; quel qu'il soit. Tu es un prédateur dangereusement sauvage, ou comme qui dirait un dominant. Charismatique, ton aura inspire autant l'admiration que la crainte ; tu es à toi tout seul une menace, la main de l’apocalypse. Exigeant et possessif. Tu détestes par dessus tout qu'on te contredise, qu'on te mente ou pire, qu'on te trahisse. Ainsi tu es incroyablement rancunier ; tu ne pardonnes rien à personne. Et que les traites ne pensent pas pouvoir se faire tout petit car tu as une mémoire hors norme ; tu n'oublies rien ni personne, pas un nom, pas un visage, pas même un subtil détail. Il va donc de soit que tu ne fais confiance à personne sauf à toi même. Tu es arrogant, perfide et brutal, mais néanmoins dangereusement patient. Ton impulsivité s'est en effet envolée avec ta jeunesse ; aujourd'hui tu exploses lorsque tes limites sont atteintes, et ce de manière excessivement violente et meurtrière. Ta loyauté ne va que vers ton Dieu mais, contre toute attente, tu te trouves être un homme de parole lorsque tu daignes offrir cette dernière, il suffit de veiller à ce que les termes du contrat soient bien clairs ; ce qui n'est pas souvent le cas avec toi. Tantôt homme d'honneur, tantôt véritable tyran. Tu es intelligent et fin stratège mais un bien piètre diplomate, tu préfères de loin le jeu galvanisant qu'est la guerre des religions. Tu as ainsi très peu d'estime pour l'innocence et la vie, hormis la tienne ; la mort est sans doute ta pire ennemie et ta plus grande crainte. Mais, orgueilleux, tu t'imagines guidé par l'Avatar, tu es le leader de son armée, et de ce fait au dessus de tout et de toute chose. Tu sembles ainsi n'avoir aucune faiblesse ; pourtant ta faiblesse porte belle et bien un nom.

Compétences du personnage
◈ Magie
Tu maîtrises la magie élémentaire de l'Ombre mais la puissance de tes pouvoirs dépendent beaucoup de ton énergie. Aujourd'hui tu es capable de créer un bouclier formant une sphère plus ou moins importante autour de toi, et de créer une vague d'ombre repoussant tes ennemis et permettant de te propulser en l'air. Tu peux également matérialiser une imposante épée d'ombre, très pressée de retrouver sa jumelle physique pour pouvoir fusionner avec elle et former un puissant trident à cinq branches.

◈ Arme
• Officiellement tu possèdes une imposante épée légendaire capable de fusionner avec sa jumelle d'ombre, forgée dans le plus solide et lourd des aciers, et gravée par le plus subtil des forgerons ; on dit d'ailleurs que tu es le seul à pouvoir la soulever, surtout à une main. Néanmoins cette dernière a disparu.
• Tu n'as donc aujourd'hui qu'une épée large commune en ta possession.

• Ayant reçu une éducation violente et stricte, tu as également des compétences de combat invraisemblables ; autant avec une seule épée qu'en ambidextrie, ou même à mains nues. Tu es rapide et a d'excellents réflexes.

◈ Autres
Contre toute attente tu possèdes l'oreille absolue et es un incroyable pianiste, un véritable virtuose exerçant son don en secret. Peut être que cette capacité révèle en toi une certaine part d'humanité et de sensibilité?

L'Histoire

CHAPITRE I
_____________

La lune et les étoiles se sont envolées cette nuit là, terrifiées par la fureur des cries de ta pauvre mère. Toi tu né pourtant bien calmement, là, dans cette cité perdue au beau milieu d'une infinité de sable qu'on appelle le désert Gerudo. Tu ouvres en effet silencieusement les yeux, ces derniers rayonnants comme l'astre qui éclaire le ciel en pleine journée. Éveillé, curieux et intrépide ; tu es digne de ton père, le fils du premier homme Gerudo : le seigneur et suzerain Dragmire. Celui destiné à régner sur la cité et son domaine. Ce n'est pas tout à fait faux, mais ce n'est pas pour autant la vérité. Elles, savent juger cette vérité.

Tu ne connais guère la douceur et l'amour d'une mère, cette dernière étant morte en te mettant au monde, ni d’ailleurs le soutien d'un père. Ce dernier est en effet bouleversé par la disparition de son épouse et déverse sa tristesse rageuse sur toi, te repoussant comme si tu n'étais pas son fils ; jusqu'à même te bannir de la Cité Gerudo. Ce sont tes tantes, les sorcières jumelles Koume et Kotake, qui t'élèvent dans un recoin enfoncé et secret du désert, loin de la cité, loin de ta destinée. Isolés des autres, elles et toi ne disposez que de quelques servantes incapables de prononcer un mot ; les sœurs semblent en effet apprécier le silence. Plutôt dynamique et déterminé, tu nourris très vite le désir de reconquérir l'amour et la fierté de ton paternel. Les sorcières machiavéliques s'obstinent alors à t'aider et t'apprennent rapidement le respect et le savoir vivre propre à leur éducation ; et ce d'une manière bien loin d'être douce et conciliante. Il t'arrive donc plus d'une fois d'être enfermé dans le noir et le froid et, si ça ne suffit pas, d'être battu jusqu'au sang. Ainsi tu te solidifies, tu te renforces ; développant un mental d'acier, indompté et indomptable, ainsi qu'une santé de fer. Peut être est-ce ce qu'elles recherchent finalement? Te forger, te modeler à leur manière ; te transformer en cet être capable de satisfaire la volonté de l'Avatar, leur Dieu. Oui, Koume et Kotake n'ont pas que l'ambition de te racheter auprès de Dragmire, elles souhaitent également et avant tout t'inculquer leur culte afin que tu puisses l'étendre ; et bien plus encore. Mais ont-elles seulement ne serait ce qu'une infime influence sur toi? Pour le moment non. Tu es fort, indépendant, et n'intègre pas leurs idées concernant l'histoire du Monde, concernant cet Ancien Monde et ce Dieu qui, selon toi, n'ont jamais existé.

Ton entrainement au combat est également précoce, te retrouvant dans la carrière de sable et ce dès ton plus jeune âge. Tu progresses ainsi à une vitesse fulgurante, tout comme ton physique qui se taille dans la roche. Déterminé, plus tu prends des coups, plus tu sembles te renforcer. Puis finalement ta force surpasse toutes les attentes des sœurs et bien vite leurs sbires et les servantes muettes ne sont plus à ta taille ; et ce dans tout les sens du terme. Te voila déjà en effet un jeune homme ; excessivement grand, musclé, à la peau sombre et au charisme incroyable. D'abord bien prétentieux face à tes victoires que tu imagines prodigieuses, te sentant même prêt à te présenter devant ton père, tes tantes finissent par te défier et tu comprends que ce n'est pas le cas ; que tout ce que tu as fais jusque là ne suffit pas. Alors tu t’entraînes, encore et encore, sans relâche. Jour et nuit jusqu'à épuisement. Mais ta détermination est sans faille ; tu veux retrouver ta famille, ton père, ton héritage - Et seul ton pouvoir te mènera à ça.
Ce dernier prend forme lors d'un combat incroyablement violent contre Kotake, alors que tu n'es âgé que de 15 ans. En effet, tandis que tu craches une giclée de sang dans le sable bouillonnant au soleil, ton regard doré n'a jamais été aussi haineux, tout comme ses mots n'ont jamais été aussi bouleversants. Incapable, faible, misérable, insignifiant... non, non tu n'es rien de tout ça. Alors tu frappes un premier coup, paré. Puis un second, paré. Jusqu'à ce que ton impulsivité et ta colère éclatent pour former cet amas d'ombres au bout de tes doigts. Imparable. La sorcière est ainsi vaincu et gravement blessée, tandis que sa jumelle s'esclaffe à en crever avant de se réjouir et d'hurler : « Il est prêt! ».
Et par là elle veut dire que ton entrainement doit évoluer. En effet, tes compétences de combat étant à leur paroxysme, voilà qu'elles t'enseignent désormais la magie noire. Tu la découvres progressivement et tu l'admires au point qu'elle en devient une obsession. Le pouvoir entre tes doigts te galvanise, t'amplis d'un sentiment puissant, irrésistible et chaleureux. Tu le sens couler dans tes veines et, plus le temps passe, plus il semble te posséder. Au point que tu finis par le maîtriser comme si il était tiens depuis une éternité, faisant finalement crouler tes tantes sous ta magie et se prosterner à tes pieds. « Je suis prêt. » déclares-tu alors à ton tour. Prêt à être digne de ton père ; l'héritier des Landes Sauvages. Prêt à enfin rejoindre ce que tu crois être ta destinée ; mais tu te trompes.

CHAPITRE II
_____________

Tu plies le genou face à ce père qui, pourtant, t'a privé de ton enfance et des joies qu'elle aurait pu apporter avec elle. Gonflé d'espoir, tu es fière de ce que tu as accomplis, tu es fière de ce que tu es devenu ; il n'y a donc selon toi pas de raison pour qu'il ne le soit pas. Oui, tu es un homme digne, un homme fort, du moins c'est ce que tu crois. Le regard de Dragmire te transperce en effet de toute part et sa froideur te glace le sang. Le suzerain des Landes Sauvages te brise alors le cœur pour de bon ; il te renie une dernière fois. Tu n'es pas son fils non, tu n'es le fils de personne. Tu n'es rien... et cela tu te le refuses.

De fou de chagrin tu deviens fou de rage, et bien vite tu dois trouver quelque chose à laquelle te raccrocher afin de ne pas sombrer. Il est alors évident que Koume et Kotake profitent de la situation, de cette faiblesse passagère ; te faisant te réfugier dans la foi et dans le culte de l'Avatar. D'autant plus que toi tu n'y vas pas de main morte, bien au contraire, tu plonges la tête la première. Tu n’as plus rien à perdre. Au grand bonheur de tes tantes, tes idées se font aussitôt radicales et sans appels. L'histoire de l'Avatar vient en effet te fasciner, te posséder, jusqu'à même t'obséder. Ta religion devient ton nouveau but, ton unique but, et ton fanatisme t’entraîne même jusqu'au sacrifice de ton propre sang.
Pour étendre tes idées tu dois d'abord étendre ton pouvoir ; et le pouvoir est de toute évidence le titre qui te reviens de droit, et ce malgré ce que ton père en pense. Oui, il est un obstacle à ta réussite et, sache le, aujourd'hui plus personne ne se mettra au travers de ton chemin. C'est donc lors d'une course de morses des sables dans le désert que tu mets fin à ses jours au nom de l'Avatar, ton premier meurtre. Tu ne nieras pas avoir beaucoup souffert de cela, mais bien vite ce sentiment désagréable est remplacé par de la satisfaction. Faute d'autres héritiers légitimes et puisque Dragmire ne t'a pas déshérité officiellement, le titre de suzerain des Landes Sauvages te reviens en effet. Là débute alors ton ascension.

Afin d'assurer tes arrières et de t'épauler tu t'entoures de tes deux tantes, et veilles également à ce que ton culte soit reconnu. Certes, au début, ce dernier n'est absolument pas bien vu mais toutefois toléré puisque tu ne sembles pas être une menace apparente. En effet, tu es contre toute attente un suzerain exemplaire, bien que quelque peu impulsif ; mais ce n'est pas pour déplaire aux femmes de la Cité Gerudo. Si tu es d'ailleurs beaucoup courtisé par ces dernières, tu décides toutefois d'épouser ta cousine, Risil, la fille de Koume ; préférant conserver le sang pur des Gerudos de ta famille, tout en profitant évidement de la beauté exceptionnelle de ta nouvelle épouse. La suzeraine t'offre d'ailleurs une fille dans la même année, la prénommant Naboris ; rendant ainsi hommage à la première reine de ton peuple, Nabooru ; avant de tomber malade quelques lunes plus tard et de mourir.
Désormais père célibataire et secondé par les Twinrovas, tu t'évertues d'éduquer ta fille, de faire prospérer ta région et surtout, surtout, d'élaborer l'extension de ta religion. Car oui, détrompe toi, jamais l'Avatar n'a quitté ton esprit ; il est ce qui te fait tenir debout, il est devenu ta force tout comme tu es devenu sa volonté. Prêt à tout pour le satisfaire.

CHAPITRE III
_____________

Personne ne s'attendait à ce que tu quittes tout du jour au lendemain. Ton titre, ta cité, ta fille... afin d'effectuer une croisade qui laisse derrière elle une véritable traînée de feu et de sang ; au point de la prénommer la Croisade Sanglante. En effet, une armée de fidèle a vu le jour dans l'ombre durant ton règne sur les Landes et marche désormais dans tes traces, soit disant guidée par l'Avatar. Des villages prônant d'autres religions que la tienne sont donc incendiés, les hérétiques décimés, sacrifiés au nom du Dieu tout puissant. Seule une enfant du nom d'Arthémis vient à captiver ton attention et force ta miséricorde ; pourquoi? Tu n'en sais foutrement rien. Peut être parce que, sans te l'admettre véritablement, quitter ta fille Naboris a été une véritable épreuve et que ton instinct de père souhaite être comblé ; que ton humanité désir avoir encore une accroche. Quoi qu'il en soit rien ne semble pouvoir vous arrêter. Les soldats et chevaliers croulent en effet sous les sabots de vos chevaux alors que vous revendiquez la supériorité du légitime Dieu de ce monde, et ce jusqu'à ce que le Roi lui même et sa Garde Blanche vous barrent la route et vous fassent ployer. Faisant naître en toi une haine sans nom pour ce monarque faible d'esprit et aveuglé par sa lumière éblouissante.

Là, tout en haut de la Tour du Jugement, tes frères et sœurs qui ont survécu à la bataille te regardent, suspendu devant le somptueux miroir des Ombres dans lequel on menace de t'exiler. Oh ce n'est guère quelque chose qui t’effraie ; tu sais pertinemment que, de l'autre coté, se trouve le vestige du monde duquel tu rêves. Néanmoins tu sais que, en le traversant, tu n'auras plus aucun accès au monde de la Lumière ; alors comment feras-tu pour l'offrir à l'Avatar mh? Impossible. Impossible pour toi d'accepter d'être ainsi enchaîné tel un animal ; même si, au fond, c'est ce que tu es. Tu es sauvage, indompté et indomptable, et va jusqu'à épuiser tes pouvoirs ombrageux pour vous libérer, tes fidèles et toi, et vous permettre de vous échapper.
Tandis que tu marches activement à travers la vallée aride du désert, contrairement à ceux qui t'accompagnent, tu ne doutes pas un seul instant et ne crains pas pour vos vies ; du moins pas pour la tienne. Tu es sur de toi, tu connais ta force, tu sais où tu vas, et tu les mènes tout droit dans votre nouveau repaire ; la forteresse des Twinrovas dans laquelle tu as grandis. Ces dernières ont préparés le terrain pour vous et vous vous activez déjà à vous installer. Ici personne ne vous trouvera, c'est certain. Néanmoins la tournure de la croisade a bouleversé ton armée et cette dernière se déchire soudainement de l’intérieur. Les hommes se battent pour une bouchée de pain, énervés par la chaleur, la soif et les démangeaisons que provoque le sable, remettant en question l'autorité et la supériorité ; tentant de te voler ton rôle, de briser ton rêve, le but de ta vie. Mais ils sont faibles, trop faibles pour ça... contrairement à toi. Digne volonté de l'Avatar.

A peine remit de votre libération et de votre périple à travers la mer de sable, tu t'imposes en effet. Si ta montée sur le trône du peuple du désert, dorénavant nommé Yiga, a été violente ; si ce n'est très violente ; tu gagnes en patience et en maturité afin que les choses se passent au mieux. Tu ne vas tout de même pas tuer tout tes fidèles, non?! Alors tu mets en place une hiérarchie avec comme loi principale "la loi du plus fort", et de ce fait le respect, la loyauté et l'obéissance que cette dernière implique. Tu organises ensuite votre camp à l'aide de tes tantes et de quelques conseilles avisés, jusqu'à créer une véritable ville autour de la forteresse. Vous ne manquez alors plus de rien et votre survit est en marche, tout comme votre renaissance. Aujourd'hui seigneur du désert, tu n'attends plus qu'une chose pour avaler la Lumière : un signe de ton Dieu. Et ce signe tu l'as attendu vingt longues années. Vingt années de sacrifices afin d'attirer l'attention de l'Avatar. Rien. Vingt années de combat pour ne pas perdre ton titre. Vingt années d'entrainement pour te renforcer et pour améliorer tes hommes. Vingt années sans une seule seconde perdre espoir, sans une seule seconde perdre la foi. Et pour cela tu es amplement récompensé.

Oui, la voilà enfin cette lune majestueuse pleine de sang. Elle t'appelle, t'attire, t'obsède et vous guide à travers le désert pour retrouver le chemin des Landes. Toutefois tu ne décides pas de rejoindre la Cité Gerudo mais plutôt les Hauteurs glaciales ; sachant pertinemment qu'une armée comme la tienne ne passera pas inaperçue car oui, ton peuple s'est reproduit et aujourd'hui vous êtes plus fort et nombreux que jamais. D'autant plus que les montagnes vous permettront d'avoir un avantage stratégique, autant sur le point défensif qu’observatoire. Ainsi, souhaitant annoncer au Monde votre renaissance et la puissance de tes pouvoirs, tu crée la Fosse en provoquant une explosion d'ombre dans la montagne, installant le nouveau repaire des Yigas.
A présent il est temps de retrouver ta fille et de revendiquer ton titre de suzerain afin de reprendre le contrôle des Landes Sauvages ; après tout le roi n'a pas eu le temps de t'en défaire officiellement. Il aurait dû, il aurait même dû t'abattre alors que tu étais encore vulnérable... car aujourd'hui c'est à ton tour de défaire Rhoam Nohansen de son titre de Roi d'Hyrule, et tu n'hésiteras pas à profiter de la vulnérabilité du pays qu'engendre l'ouverture des frontières. Quel erreur il a fait là.

Chronologie:
 


Toi, derrière l'écran
◈ Pseudo Cricrilove.
◈ Comment tu as connu le forum ? J'ai incarné Ganondorf sur l'ancêtre de BoH et me suis laissée entraîné dans le projet reboot par ma keupine Zelda! Le forum est notre bébé!
◈ Tes premières impressions La perfection incarnée bien sur!
◈ PV, scénario, pré-lien ou inventé ? Le PV Ganondorf Dragmire.
◈ Un mot ? Dans mon monde à moi y'a que des poneys, ils mangent des arcs-en-ciel et font des cacas papillons!

BREATH OF HYRULE

_________________

GANONDORF DRAGMIRE


In the darkest nightmare hour, when not moon nor sun has risen, he take your kingdom through her power. | © GANON

Revenir en haut Aller en bas
 
Ganondorf ☬ The evil has happened
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MOC] Hors-Saison : Evil Pohatu
» Waadzekeuk, Big Boss Evil Sunz
» Tucker & Dale vs Evil : Le film
» BESOIN D'AIDE POUR EVIL SUPERMAN
» They say "Evil". We prefer the term "Alternative System of Morality".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath of Hyrule :: Gestion des personnages :: Votre éveil :: Fiches validées-
Sauter vers: