AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le guide du nouveau

Vous vous sentez perdu(e)s ? Allez consulter le Guide du nouveau joueur, il vous aidera ♥️
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de besoin, bien évidemment !
Bienvenue sur Breath of Hyrule

BoH est un forum RPG médiéval/fantasy librement inspiré des jeux The Legend of Zelda.
Il n'est pas du tout obligatoire de connaître la saga pour nous rejoindre.
Nos annexes et nos guides peuvent vous aider à mieux comprendre cet univers unique que nous avons créée. ♥️
Système de Parrainage

Envie de découvrir le forum ? Vous pouvez demander un parrainage à tout moment !
Pour vous aider à mieux comprendre l'univers, établir un premier lien et un premier pas vers votre intégration !
Scénarios de nos membres

Les aides & guides de création

Besoin d'aide à la création de votre personnage ? Vous pouvez voir notre guide de création pour vous aider !
Le staff est également à votre disposition pour vos questions ou même vous aider.

Partagez
 

 Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service

Aller en bas 
AuteurMessage

Peuple d'Hyrule

Nathaniel Orsan

Début de mon aventure : 08/04/2019
Messages : 28
Ҩ Bourse de rubis : 385
Avatar : Tom Riley
Crédits : corticlue
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Tumblr_inline_nx1oash29y1qzn06s_250
Titre : Tavernier
Race : Goron
Âge : 36ans
Allégeance : Hyrule
Religion : RAS
Inventaire : ○ Une bonne résistance à la chaleur contrée par une fragilité au froid
○ Une épée courte et fine, qu'il porte au coté droit
○ Un cheval de labour appelé Fram

Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Empty
MessageSujet: Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service   Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service EmptyLun 8 Avr - 18:46

Nathaniel Orsan
For tonight and always. We are friends. Protectors. Brothers.

◈ Nom de famille/Titre : Orsan
◈ Prénom(s) : Nathaniel
◈ Âge : 36ans
◈ Race : Goron

◈ Statut marital : Veuf
◈ Sexualité : Hétérosexuel

◈ Statut social : Roturier
◈ Lieu de naissance : Cité d'ordinn
◈ Lieu de résidence : Citadelle d'Hyrule

◈ Religion/Culte pratiquée : RAS
◈ Métier/Occupation : Tavernier
◈ Allégeance : Couronne (Hyrule)
◈ Sous-groupe : Cour d'Hyrule

◈ Avatar : Tom Riley - Corticlue


Psychologie
◈ Caractère
La loyauté est sa qualité première. L'entêtement son pire défaut. Il est toujours partant quand il s'agit de porter assistance à ses compagnons, voire même de parfaits inconnus pour peu qu'on sache lui parler, et ce malgré qu'il considère que sa taverne, c'est sa retraite. Cependant incapable de lâcher le morceau quand il est lancé, prenez gare à ce qu'il ne vous emmène pas au casse-pipe en n'ayant pas voulu faire demi-tour à temps.
Intrinsèquement honnête, il est parfaitement incapable de se jouer de quelqu'un, et s'il n'aime pas admettre qu'il a tort, il supporterait encore moins soutenir une chose inexacte. Toujours prêt à payer sa tournée, on se demande encore comment il parvient à faire vivre sa boutique, surtout les soirs où il se trouve être son meilleur client. Parce que ceux qui disent qu'il rit trop n'ont pas tord, même si la partie la plus sombre de son histoire il la conserve pour lui uniquement.
Il ne supporte pas que l'on puisse vouloir faire du mal à un enfant, quelque soit sa race ou le crime de ses parents. De son coté, son fils est son rayon de soleil, et il le fera toujours passer avant lui-même.

Compétences du personnage
◈ Magie
Question magie, il se contente d'une affinité certaine avec le feu, qui lui permet de supporter la chaleur en toute occasion, sans apport d'une protection quelconque. En revanche, la contrepartie est que l'hiver, il finirait congelé s'il ne retournait pas se terrer à proximité de la Montagne.

◈ Arme
Excellent bretteur, ambidextre de surcroit, c'est pourtant une qualité qu'il garde le plus souvent au placard, même si son épée ne quitte jamais son coté. Ne portant généralement qu'une lame, bien qu'il n'ai aucun problème à emprunter une lame ennemie durant le combat, il prend ses adversaires de cours par sa préférence pour sa main gauche, travaillée durant des années. Plus souple qu'il n'y parait au premier abord, il esquive facilement la plupart des coups, pare les suivants et sait parfaitement rendre les derniers.
Il possède une unique épée courte et fine, à la pointe aussi acérée que le tranchant. Une épée faite pour transpercer et non pas pour trancher, bien qu'elle sache entailler la peau au besoin. La particularité principale de son arme réside dans le fait qu'elle possède une jumelle parfaite, qui appartient au frère jumeau de Nath.

◈ Affilié
Nullement obligatoire, vous avez la possibilité d'avoir un petit animal qui vous sera fidèle, à la manière d'un familier. Vous avez le choix entre tous les animaux possibles de rencontrer sur le jeu.

L'Histoire
Ma vie commença dans lla Cité d'ordinn, il y a 36ans de cela. Un père goron, une mère goron, une famille normale en somme. A l'exception prêt qu'un seul exemplaire de ma personne ne suffisant pas à ce bas monde, je suis né accompagné d'un frère jumeau. Kelyan. Mon reflet, mon confident, mon ami, mon complice de sottises également. Tellement liés que nous n'avions besoin de personne d'autre que l'un de l'autre.
De mes parents, j'ai reçu une bonne éducation, ferme mais juste, de quoi apprendre à survivre en ce monde, et ce même si mon peuple ne compte guère parmi les plus guerriers d'Hyrule. Avec mon frère, j'ai aiguisé ma curiosité et mon sens de l'observation, alors même qu'il se montrait capable d'un sens de l'orientation hors du commun. Pour ma part? Je me serais perdu dans ma propre chambre, je crois bien.
Il y a une légende, parmi mon peuple. Une histoire destinée à empêcher les enfants de sortir du lit à la nuit tombée. Celle d'un dragon aux écailles rouges qui vivrait dans la montagne, et surtout, dévorerait les Gorons. De quoi en effrayer plus d'un. C'est comme ça qu'on retrouve deux têtes brulées en pleine expédition pour le sommet de la montagne, persuadés de pouvoir jeter un coup d’œil à la bête en toute impunité. Bon, alors, le dragon on l'a jamais vu. La colère, guidée par la peur, de nos parents, ça en revanche, on l'a sentie passer. De quoi nous convaincre de ne pas y retourner de sitôt.

Nous avions douze ans quand nous avons tenu l'épée pour la première fois. Savoir se défendre et protéger les nôtres était une chose importante, et manier l'épée est de toute manière le minimum vital en ce monde. C'est là que nous avons montré notre principale différence. Si nous partagions cette capacité à nous servir aussi bien de notre main droite que de notre main gauche, à l'épée, j'ai privilégié la gauche quand il privilégia la droite. Un duo détonnant que nous aurions pu faire, si le combat avait été notre destinée. Nous désirions apprendre à nous battre, pas vivre de batailles. Bien que nous ne soyons jamais contre nous provoquer l'un l'autre ou ensemble face à d'autres jeunes du village. Quand je disais qu'on a mis de l'animation dans les environs.

Comme une suite logique, de père à fils, c'est la forge qui a accueillit notre première carrière, nous trouvant parfois en compétition, souvent en collaboration, toujours prêts à rajouter quelque chose de soi dans le travail de l'autre. Bien que les œuvres les plus raffinées ne soient pas toujours celles que l'on trouve les plus belles. La plus belle? L'épée que je porte au coté depuis que j'ai 18ans, et sa jumelle parfaitement identique, au coté de mon frère. Tout en simplicité et en finesse, mais la meilleure pièce de notre duo.

Un duo de casse-coups qui a vraiment cru pouvoir se ranger, mais en fait, non. Adultes et n'ayant plus nos parents pour nous dire quoi ne pas faire de nos vies, nous avons repris le chemin de l'exploration, bien que nous ayons définitivement décidé de laisser le dragon de nos histoires d'enfant dormir là où il le voulait. Un jour que nous étions partis explorer la grotte d'un Dodongo, c'est là qu'on aurait sagement du rester chez nous. Le Dodongo? Une partie de plaisir. Ce qui le fut moins? La troupe qui nous attendait en ressortant. De quelle race? Il n'y a qu'une race qui puisse survivre sur nos terres, bien qu'au moins deux d'entre eux devaient user de potions. Leur motivation? Faut croire que certains n'aiment pas se faire devancer à la chasse au Dogondo. Pas besoin d'être savant pour sentir quand on se trouve en présence d'ennemis, et nos épées furent tirées avant même que nous n'ayons eu à nous concerter.

Le combat fut intense, mais bref. A deux contre sept, nos chances n'étaient guère égales, et me voir une épée pointée sur la gorge suffit à faire lâcher son arme à mon frère. Non, je n'ai jamais été le meilleur bretteur de nous deux, n'en déplaise à ma fierté. Ce qu'ils nous voulaient? Hormis deux trophées à ramener à je ne savais qui à l'époque, je ne voyais pas. Nous étions cependant l'un et l'autre plus têtus que deux mulets, et plus débrouillards également. Leurs nœuds nous ont amusé une seconde avant que nous ne réussissions à nous libérer et nous échapper. Récupérer nos lames? Une seconde de plus. La seconde de trop? Sans doute, et il n'a fallu que quelques mètres à parcourir pour voir les premiers carreaux d'arbalète voler autour de nous.

Nous avons couru pendant ce qui me semble être une éternité, jusqu'à nous arrêter, à bout de souffle. Nous? J'ai compris au bout de trois secondes qu'il manquait une moitié de ce "nous". Et bien que je n'en pouvais plus, et que la brulure d'un carreau fiché dans mon bras commence à se réveiller malgré l'adrénaline toujours présente en moi, je suis revenu sur mes pas, aussi rapide qu'à l'aller voire plus, avant de me laisser tomber à genoux au sol à coté d'une silhouette trop connue.
"T'as pas encore couru assez vite. Hé Kely, joue pas au con, ok?"
"M'appelles pas..."
"Ok, tu vas bien. Hein? Laisse moi t'aider à te relever. On va rejoindre le village, on va s'occuper de toi hein?"
Comment dire que la certitude que j'essayais de glisser dans ma voix se changeais plutôt en panique et en désespoir. Mon frère avait toujours été le plus fort de nous deux, et c'était un rôle que je ne voulais pas assumer. Heureusement pour nous, nos assaillants ne semblaient pas du genre poursuivants, et on a pu reprendre la route, même si cela voulait dire moi supportant mon frère sur mon dos.

La route était cependant bien trop longue pour lui, et on était encore loin de vue du village quand il s'écroula sur le coté, me faisant perdre l'équilibre. On dit que quelque soit leur race, les hommes craignent leur propre mort plus que tout autre chose. Mon frère a été brave jusqu'au bout. Moi en revanche... je crois qu'il n'y a pas pire pensée que celle qui m'a traversé à ce moment là. J'ai cru le perdre, et l'espace d'une seconde, je me suis demandé si ça n'aurait pas mieux valu. Une simple seconde pendant laquelle la souffrance de mon frère m'a été insupportable, mais qui me torture l'esprit encore aujourd'hui. Une seconde pendant laquelle j'ai attrapé mon épée au vol et suis parti, bien décidé à punir nos assaillants pour ce que j'avais dans la tête. Bien sur que je ne les ai jamais retrouvé, et c'est peut-être mieux ainsi. Par contre, ayant depuis longtemps quitté les frontières de mon peuple, et les terres que je connaissais, et possédant à l'époque un sens de l'orientation plus que désorienté, je me suis perdu en route.

Bref, de fil en aiguille, j'ai fini par rejoindre la citadelle d'Hyrule. C'est là que je l'ai rencontrée. Une piaf. Une foutue piaf à plumes! Pas qu'on soit raciste par chez moi, mais on aime à rester entre nous. Et là, en un regard elle m'a piégé dans ses filets. En quelques mots elle a su pénétrer dans mon cœur comme personne ne l'avait fait avant elle. Si j'oubliais mon frère? Jamais. Mais je crois qu'elle m'a appris que je pouvais vivre par moi-même, et non pas uniquement comme la moitié d'un duo. Et j'ai rapidement su oublier les "défauts" de sa race pour en voir les qualités, bien que je l'ai toujours davantage regardée comme une femme parmi les autres que comme un piaf face à un goron.

Mon premier retour au pays a été folklo, c'est le moins de le dire. J'avais légèrement perdu la notion du temps, et mon frère m'en a légèrement voulu d'attendre que l'hiver et le froid mordant me fassent revenir en de meilleures latitudes pour prendre de ses nouvelles... vrai que j'avais la tête légèrement ailleurs... un ailleurs qui n'est jamais passé auprès des miens. Les jumeaux, c'est tout ou rien. On avait passé 23ans à être le meilleur duo de l'histoire de notre race, et nous partions pour tester l'autre partie de ce lien unique entre nous. Celle où on se trouve si semblables et pourtant si différents qu'on ne sait même plus avoir un sujet de conversation en commun. Lui s'est finalement casé avec une Goron tout ce qu'il y a de plus respectable - soit dit en passant, question Goron, on garde les mêmes gouts... -, et moi, je suis retourné à la Citadelle sitôt l'hiver fini.

Notre fils est né il y a 11ans. Kelean, quasiment comme mon frère. Nous sommes deux idiots butés, mais ça m'empêche pas de l'aimer pour le frère qu'il est, ce con. Bref, j'étais à la fois fou de joie et empreint de crainte. Mais si j'ai à me battre pour lui, je n'hésiterai pas une seconde, et ce même si je dois avouer avoir été le premier à avoir du mal avec ses petits bouts d'ailes déplumées. Une impression vite oubliée et pour laquelle je m'en suis voulu, même si ma compagne m'a affirmé comprendre que ce n'était pas dans mon instinct de savoir gérer cette particularité typiquement piafienne. Une gène rapidement oubliée. Et une question d'importance. Pourra-t-il voler un jour ou mon sang coulant dans ses veines le clouera-t-il définitivement au sol? En attendant les remords à venir, j'ai décidé de profiter de lui chaque seconde que les déesses nous accordent, en devenant assez chiant pour que sa mère me rappelle parfois qu'elle peut s'en occuper elle-aussi. Et que je devrais songer un peu plus à ma boutique. Ah vrai, je me suis ouvert une taverne. Rien de glorieux. Juste de quoi nourrir ma famille et faire passer les mauvais souvenirs quand ils se réveillent.

Je croyais que seuls l'age et les armes pouvaient me prendre quelqu'un. Mais c'est la maladie qui l'a emportée, ma belle oiselle. Une faiblesse qu'elle a combattu avec force et bravoure durant plusieurs mois avant que la vie ne décide de la quitter pour de bon. C'était l'an passé. Je reste fort pour mon fils, ayant appris à gérer mes émotions, et n'ayant de toute façon rien ni personne sur quoi me défouler en vengeance. On ne peut se venger de la fatalité. Alors je souris quand on me parle, je ris aux blagues d'ivrognes que j'entends dans mon établissement, et j'ai peut-être un peu forcé sur la bouteille ces derniers temps. Mais pour mon fils, je ne ferais rien de stupide... A moins d'avoir une excellente raison de le faire. Mais en attendant, je vais me concentrer sur mon canari et ses ailes duveteuses qui ne demandent qu'à sentir la caresse du vent sur ses plumes naissantes... une promesse que je doute de pouvoir lui faire un jour, étant donné ses origines.

Quand à mes migrations hivernales? Le froid, pas si froid d'après le reste de la ville, s'abattant chaque hiver sur Hyrule me force à rentrer me mettre à l'abri au pays. Au chaud des flancs de la Montagne qui m'a vu naitre. J'en profite pour faire d'une pierre plusieurs coups et faire mes provisions de boissons locales pour la taverne, passer sur la tombe de mes parents, et saluer rapidement quelques rares qui en valent la peine. Rapidement oui, car ma résidence hivernale n'est pas dans le village Goron lui-même, mais à l'écart, un peu plus haut dans la montagne. Un besoin de solitude que je ne trouve qu'en ces lieux, même si ce dernier hiver, je l'ai passé à Hyrule, préférant me les geler qu'abandonner ma femme et mon fils. Cette année risque d'être plus compliquée à gérer. Parce que non, je ne compte pas abandonner mon enfant seul un hiver durant à Hyrule, pas plus que je ne compte me les geler un hiver supplémentaire, le dernier ayant été particulièrement dur à subir, tant physiquement que mentalement. Cependant, j'espère que mon canari tient assez de son père pour supporter la chaleur de mon pays. Sinon tant pis, on se trouvera un juste milieu où chacun de nous peut être à son aise.
Je n'oublie pas d'où je viens, ni la loyauté qui me lit à mon peuple. Seulement, ma loyauté à mon fils est plus importante encore.


Toi, derrière l'écran
◈ Pseudo NathanAbraxas
◈ Comment tu as connu le forum ? j'ai vu de la lumière et suis entrée
◈ Tes premières impressions  Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 455025160
◈ PV, scénario, pré-lien ou inventé ? inventé
◈ Un mot ?  Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 1934110227

BREATH OF HYRULE

_________________

Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 3485701981ec5a3483a88a707f1afc4a
Revenir en haut Aller en bas

✲ Co-Administratrice ✲
Peuple du Désert (Yigas)

Ganondorf Dragmire

Début de mon aventure : 04/01/2019
Messages : 371
Ҩ Bourse de rubis : 1158
Autres comptes : Isaïah Van Aleyns.
Avatar : Jason Momoa.
Crédits : Cricrilove.
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 3al8
Titre : Chef des Yigas, Suzerain des Landes Sauvages et Seigneur du désert.
Race : Gerudo.
Âge : 41 ans.
Allégeance : Mal.
Religion : Culte de l'Avatar du Néant.
Inventaire :
○ Une armure intermédiaire de cuir.
○ Une armure intermédiaire de cuir et de fourrure.
○ Une épée large commune.
○ Un étalon bleu nuit aux crins de feu nommé Cauchemar.

Pouvoirs :
Maîtrises des ombres - bouclier sphérique, vague d'ombre.
Épée d'ombre - matérialise une large épée noir. (capable de fusionner avec sa jumelle physique et de former le Trident du Mal. > Indisponible)

Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Cra1

Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Empty
MessageSujet: Re: Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service   Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service EmptyMar 9 Avr - 12:33

Petites choses à revoir
avant validation


Mes petites remarques
Et c’est encore moi !
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 2734955115
Pour Nath c’est la même chose, quelques petites choses à revoir.

Le statut social est selon moi Roturier.

Ensuite ce sont deux petites erreurs concernant la compréhension du contexte général je penses :

Dans un premier temps, ici, les unions interraciales ne sont généralement pas mal vu par les Hyruliens ; hormis quelques exceptions rares ; car les races sont mélangées depuis l’Unification. Par exemple on trouve toutes les races au Domaine Zora et dans la région d’Ordinn (où, je l’accorde, pas tout le monde ne va se balader sur la Montagne de la Mort). Ainsi il y a déjà eu forcément un peu de métissage ; les « hybrides », prenant en réalité et uniquement le gêne racial de leur mère, ne seront de ce fait pas autant discriminés que tu le dis ; à quelques exceptions rares encore une fois. La famille de Nath peut de ce fait très bien mal voir sa liaison avec la piaf et de ce fait son fils, mais ça ne sera pas une généralité pour les voisins, etc…

Pour finir ça concerne l’attaque des deux jumeaux par le groupe d’inconnus. Il faut savoir que, dans le contexte général d’avant l’ouverture des frontières, le taux de criminalité en Hyrule est très très bas. Bon c’est sur, le monde parfaitement en paix n’existe pas, mais nous aimerions de ce fait avoir une raison à cette attaque ; question de cohérence (et vu que je suis un peu chiante parfois  Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 2704989794 ). Je peux donc te proposer, si l’idée te convient, que ces personnes soient des braconniers de Dodongo et que les jumeaux les aient « surpris » à braconner. Ils auraient donc souhaité effacer les témoins de leur crime afin de ne pas avoir de problème.

Voila juste ça à revoir et à préciser, sinon le reste nous convient !
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 3197366484

BREATH OF HYRULE

_________________

GANONDORF DRAGMIRE


In the darkest nightmare hour, when not moon nor sun has risen, he take your kingdom through her power. | © GANON

Revenir en haut Aller en bas

Peuple d'Hyrule

Megan Orsan

Début de mon aventure : 04/04/2019
Messages : 155
Ҩ Bourse de rubis : 580
Avatar : Anna Popplewell
Crédits : ZUZ
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Esp7
Titre : roturière
Race : goron
Âge : 17 ans
Allégeance : Hyrule
Religion : d'Hylia
Inventaire : ○ Pouvoirs.○ Arme.○ Equipements.○ Monture.

Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Empty
MessageSujet: Re: Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service   Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service EmptyMer 10 Avr - 13:20

papaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 2858971743
Revenir en haut Aller en bas

⚜️ Fondatrice ⚜️

Déesse Hylia

Début de mon aventure : 15/11/2018
Messages : 195
Ҩ Bourse de rubis : 15

Voir le profil de l'utilisateur http://breath-of-hyrule.forumsrpg.com
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Empty
MessageSujet: Re: Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service   Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service EmptyJeu 11 Avr - 9:01

Fiche validée !
Et c'est une validation !


Officiellement bienvenue
Merci pour les rectifications mon petit!
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 1819684469


Félicitations à toi ! J'ai l'honneur de t'annoncer que ta fiche à été validée et que tu peux dès à présent te balader partout sur le forum !  
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 751469180

Ta Destinée t'attend, elle t'a ouvert les bras, alors vas ! Mais... tu devras d'abord suivre quelques étapes avant de te lancer complètement. Je te conseille de terminer ces étapes pour que tu sois tranquille pour le reste de ton aventure.  Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 1819684469

Tu dois aller recenser ton avatar afin d'éviter que tu te le fasses voler. Ensuite, il faudra aller nous renseigner sur le métier de ton personnage. Une fois fait, tu peux commencer à écrire ton journal de bord, comme par exemple faire ta fiche de liens ainsi que ton suivi de RPs.
Si tu as besoin de partenaires de jeu, tu peux tout à fait demander un rp, tu trouveras certainement un compagnon !

Pour l'aspect plus généraliste, je te conseille d'aller visiter la boutique de rubis car tu auras peut-être des rubis à réclamer, ou à dépenser ? Cela peut être intéressant pour toi en tout cas.
Et pour finir, tu trouveras tout ce dont tu as besoin dans la partie Communauté notamment pour les absences, les suggestions et les demandes diverses.

Je te souhaite bonne chance dans ce vaste monde, et saches qu'il y aura toujours un staffien pour répondre à tes questions ou si tu as besoin de quoi que ce soit. Il ne faudra pas hésiter !  
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 751469180

Bon jeu !  Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service 3197366484

BREATH OF HYRULE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Empty
MessageSujet: Re: Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service   Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nathaniel Orsan - Innkeaper at your service
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mise en service du lapin
» Nouveaux Service pour les Ztamps services sms !!! Bientot sur le site
» [Galerie]Starflam:Mes figs/Service de peinture Fig et décors
» cuistot a votre service
» Arrivé de Nathaniel de Sade Montfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath of Hyrule :: Gestion des personnages :: Votre éveil :: Fiches validées-
Sauter vers: