AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le guide du nouveau

Vous vous sentez perdu(e)s ? Allez consulter le Guide du nouveau joueur, il vous aidera ♥️
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de besoin, bien évidemment !
Bienvenue sur Breath of Hyrule

BoH est un forum RPG médiéval/fantasy librement inspiré des jeux The Legend of Zelda.
Il n'est pas du tout obligatoire de connaître la saga pour nous rejoindre.
Nos annexes et nos guides peuvent vous aider à mieux comprendre cet univers unique que nous avons créée. ♥️
Système de Parrainage

Envie de découvrir le forum ? Vous pouvez demander un parrainage à tout moment !
Pour vous aider à mieux comprendre l'univers, établir un premier lien et un premier pas vers votre intégration !
Scénarios de nos membres

Les aides & guides de création

Besoin d'aide à la création de votre personnage ? Vous pouvez voir notre guide de création pour vous aider !
Le staff est également à votre disposition pour vos questions ou même vous aider.

Partagez
 

 Une entrevue privée - [Trascer / Anju]

Aller en bas 
AuteurMessage

Peuple de Metzli

Trascer Citeri

Début de mon aventure : 07/05/2019
Messages : 10
Ҩ Bourse de rubis : 220
Avatar : Luke Evans
Crédits : Fassophy
-
Titre : Chevalier du Déclin
Race : Twili
Âge : 24 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Religion d'Hylia
Inventaire : ○ Pouvoirs : Aucun
○ Arme : Cimeterre et bouclier
○ Equipements : Armure de son père noircit
○ Monture : Aucune

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptyJeu 16 Mai - 2:05

Une entrevue privée


Assis sur une pierre, à l'entrée d'une grotte, le Chevalier du Déclin attendait une personne des plus importantes : Anju Elzo. Qui était donc cette personne pour Trascer, vous demandez vous, sans aucun doute. Et bien c'est très simple.

Il y a de cela plusieurs années, alors que le jeune chevalier était encore noble au sein de la Garde Pourpre, dans le plus grand des secrets, les familles Citeri et Elzo décidèrent d'un commun accord d'effectuer un mariage arrangé entre leurs enfants à savoir, ici donc, Anju et Trascer. Bien que l'on puisse imaginer que ce genre de relation prévu se passe mal, ce fût le contraire qui, étrangement se déroula. Bien que ne devant pas passer trop de temps ensemble lors des festivités de noble, les banquets ou autres à cause de l'image descendante de la famille Citeri, en privé les choses étaient bien différentes. En effet, le jeune garde passait d'excellents moments en compagnie de sa camarade Twili, autours d'un thé ou de boissons rafraichissantes, il semblait que les discussions étaient toujours dans la bonne humeur avec au fur et à mesure du temps un rapprochement certains des deux personnes bien que le pas n'est jamais été dépassé pour officialiser entre eux une réelle romance. Cette décision, c'était en partie due à Trascer, ce dernier voyait que sa famille avait de plus en plus des difficultés à conserver la face auprès du royaume de Metzli avec les nombreuses affaires contre la famille du chevalier. Ainsi, en repoussant à chaque fois l'échéance avec Anju, il évitait ainsi que la famille Ezlo ne soit en danger en entrant ainsi dans un maelstrom qui détruirait les deux noblesses dans son coeur.

Le temps passa, ainsi que les années ou les deux tourtereaux vivait une sorte d'idylle caché assez romantique sans réel soucis, le guerrier profitant de ses rares soirées nocturnes de libres à faire moult péripéties acrobatiques afin de rejoindre la Twili sans être repéré. Mais hélas pour le "couple", vint alors la tragédie qui frappa le père de Trascer, ainsi que son exécution et de celle de sa mère. S'enchaina alors la fuite du guerrier, sa tristesse et sa déprime, ainsi que sa tentative de rentrer au château. On aurait pût penser que sa seule motivation était de retrouver l'armure de son père, mais il voulait aussi parler à la femme pour qui il éprouvait de forts sentiments. Dans une nuit sans lune, et grâce au chemin qu'il connaissait par coeur, il entra dans la plus grande des discrétions dans la chambre d'Anju. De la, après des retrouvailles tragique ou le Chevalier du Déclin expliqua rapidement les pièges, ce qu'il s'était réellement passé, sa fuite etc, le guerrier confia à son amie ce qu'il comptait faire, à savoir essayer de purifier et soigner la noblesse du monde qui était corrompu, au vue de ce qu'il s'était passé avec sa famille, et ce qui devait sûrement arriver dans d'autres royaumes. Il ne voulait pas tuer tout le monde, mais seulement ce qui semblait corrompu, ceux qui utilisaient leurs pouvoir pour éliminer les faibles, ou renverser les forts pour prendre leurs places. L'ancien garde pourpre ne voulait pas que de tels choses continuent et se reproduisent, il voulait améliorer son royaume et même peut-être le monde. Il espérait ainsi qu'Anju comprenne son nouveau but, et le rôle qu'il avait choisit dans ce monde.

Et avant de repartir, laissant un délicat baisé sur la joue de son amie Twili, proche des lèvres, il donna comme point de rendez vous mensuel, une grotte proche de Labrynna dans les régions montagneuses afin de pouvoir se revoir, discuter, avoir des nouvelles de l'autre etc. Et le jour du rendez vous approchait enfin, et Trascer était déjà présent, attendant avec impatience l'arrivée de la personne pour qui son coeur battait. Surtout que la, il souhaitait dire quelque chose d'important à Anju.

Et c'est en patientant, quelque peu nerveux, que Trascer chantonna doucement une berceuse, se laissant entrainer à visionner les flammes du feu qui maintenant chaleur et luminosité dans sa demeure.



Revenir en haut Aller en bas

✲ Modérateur ✲
Peuple de Metzli

Anju Elzo

Début de mon aventure : 05/04/2019
Messages : 166
Ҩ Bourse de rubis : 344
Autres comptes : Kaarbjorn Sverdaudr/Alaric Calimehtar
Avatar : Janet Montgomery
Crédits : Par Cricrilove
///
Titre : Lady
Race : Twili
Âge : 25 ans
Allégeance : Metzli pour l'instant
Religion : Un dieu ?
Inventaire : télékinésie et magie des ombres.

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptyJeu 16 Mai - 16:45

UNE ENTREVUE PRIVÉE
De la douceur dans un monde de brute


Anju et Trascer
La dame Elzo est nerveuse, voir paranoïaque. De tous les membres de sa famille seule sa soeur de lait Véra sait où elle va. Elle va retrouver Trascer, l'homme qui a gagné son coeur. Elle était partie dans le plus grand secret de la demeure viticole de sa famille. Elle savait tous les risques qu'elle encoure rien en faisant cela, mais il fallait qu'elle le voie avant de partir pour Hyrule.

Dans sa vie, tout n'est que mensonge est faux semblant. Elle passe son temps à se cacher, à comploter dans le secret. Ainsi est la politique dans le royaume de Metzli, un monde hypocrite, un spectacle de marionnette. Mais avec Trascer tout était différent. Au début, elle avait sorti son numéro, elle devait le charmer, car sa mère et son grand-père voulait leur union. Ce qui les intéressaient n'était pas le prestige des Citeri, mais une alliance avec eux. Elle devait êtres un pont entre leur deux familles, condamner à n'avoir aucun avis, juste un outil. Mais dans cet amas de trahison et de mensonge, Trascer était bien différent, il avait quelque chose de rare chez les nobles, une moralité. Ce que le grand-père Elzo voyait comme une faiblesse et a cherché à gommer ce trait chez tous les membres de sa famille, seul Olmen le frère d'Anju, résiste encore, mais pour combien de temps.

Mais cette façon droite de faire les choses qui avait au départ déboussoler Anju a finie par la conquérir. Quand on est prisonnière des conventions, on en chérie chaque écart, car en présence de Trascer, Anju n'avait pas à mentir. Tout était sincère entre eux, c'était vrai et solide. C'est pourquoi malgré la déchéance de son aimé, elle ne l'a pas abandonné. Elle a tous de même souffert de sa fuite, craignant de ne plus le revoir. Ce préparant qu'à chaque instant son grand-père lui trouve un autre parti et ne l'oblige à ce marier.

Mais ce serait mieux pour lui de l'oublier de partir, ça croisade contre la noblesse sera sa tombe. Rien de bon ne reste pour lui en Metzli, la survie de son aimé passant avant son bonheur personnel, la dame a déjà tenté de l'en dissuadé, de le supplier de partir pour les îles, de fuir. Mais rien à faire, elle n'a pas pu le faire changer d'avis, alors elle tente de l'aidé, lui donnant des informations afin qu'il ne se fasse pas tuer. Elle cherche aussi qui a bien put faire ce coup à sa famille, toute cette histoire sent le coup monté.

Quelle famille profite de la disparition des Citeri ?
La seule réponse qu'elle a eut pour l'instant et malheureusement la sienne. Mais elle n'aurait jamais rien tenté contre son Pâris, son frère n'ont plus, ce serait un coup de sa mère ou de son grand-père. Mais alors pourquoi préparer en secret un mariage. Pour l'instant, son enquête tourne en rond.

Elle quitte ses pensées, elle s'approche du lieu de la rencontre. Lanie qui était sur son épaule, prend son envole. Elle part repérer les alentours à la recherche d'une oreille indiscrète.
La dame ralentit l'avancé de son cheval, elle n'est pas habillée de robe ou d'autre de ces beaux atours, mais d'un pantalon d'équitation noire et d'une tenue peu voyante, son visage caché sous une cape de laine bouillis marron. Elle fut rapidement en vue de son amant, son coeur battait à la chamade. Sa chouette est posée sur une branche proche comme pour annoncer sa venu au damoiseau. Une fois proche, elle descend de son cheval. Elle avait envie de courir ce réfugié dans ses bras, mais une forme d'amour courtois empêche ce genre de geste. Elle avait dans un sac de toile prévue quelque provision, ainsi que des vêtements chauds pour Trascer, elle le prit de l'arrière de la selle de son cheval et se rapproche avant de juste déposer ses lèvres sur ça joue. Puis ce rapprochant de son oreille, lui demande tous doucement.

"- Bonjour Trascer,.... tu vas bien ?"




BREATH OF HYRULE
Revenir en haut Aller en bas

Peuple de Metzli

Trascer Citeri

Début de mon aventure : 07/05/2019
Messages : 10
Ҩ Bourse de rubis : 220
Avatar : Luke Evans
Crédits : Fassophy
-
Titre : Chevalier du Déclin
Race : Twili
Âge : 24 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Religion d'Hylia
Inventaire : ○ Pouvoirs : Aucun
○ Arme : Cimeterre et bouclier
○ Equipements : Armure de son père noircit
○ Monture : Aucune

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptyLun 3 Juin - 1:46

Une entrevue privée


Trascer, totalement hypnotisé par les flemmes tout en étant bloqué dans ses pensées les plus profondes n'avaient pas du tout remarqué l'arrivée d'Anju. Ce fut la douce chaleur des lèvres de la jeune femme sur sa joue qui le sort de sa torpeur. Il n'avait pas sursauté, ni tremblé ou gémit, il s'était tout simplement réveillé comme une personne normale se levant le matin. Toutes les ténèbres du monde s'étaient évaporé par ce simple contact chaleureux qui fit légèrement sourire le jeune Twili alors que son amante lui murmura doucement si il allait bien. Pivotant légèrement sa tête en direction de la jeune demoiselle avec un large sourire, il déposa à son tour un délicat bisou sur la joue de la jeune femme, proche des lèvres avant de poser son poing devant sa bouche, toussoter et répondre sans trop élever la voix.

"Oui, merci Anju, je vais forcément bien étant donné que vous êtes la, et il n'y a rien de plus merveilleux pour moi que de vous savoir à mes côtés. J'ose espérer que vous aussi, allez bien? Le chemin n'a pas été trop rude? Si vous avez froid j'ai quelques vêtements, si vous avez faim, je vous attendais pour déjeuner. J'ai du pain frais, un peu de fromage, de viande, et quelques fruits de saisons que j'ai achetés. Pour boire, il me reste la totalité de ma gourde que je peux partager avec vous, ou alors un peu de vin de faible qualité. Et si vous souhaitez vous reposer, j'ai une couche assez moelleuse pour que vous puissiez dormir un peu sans ressentir la solidité du sol."

Trascer pointa à tour de rôle ses affaires à Anju en fonction de l'objet qu'il citait pour montrer que tout était présent pour le confort ou le plaisir de la jeune demoiselle. Malgré la dureté de la vie, sa conjointe était une fille noble qui, aux yeux du Chevalier du Déclin, méritait le meilleur. Pas forcément que à cause de son lignage mais aussi et surtout car c'était une femme merveilleuse pour qui le guerrier avait énormément d'affection et d'amour.

"Enfin, je m'emporte, peut-être n'avez-vous besoin de rien de ce que j'ai cité, mais sachez que quel que soit votre désir, je l’exécuterais avec plaisir afin de vous apporter tout le confort nécessaire. J'apprécie énormément que vous soyez encore venu malgré les potentiels dangers, vous êtes une personne chère, à mes yeux, mais aussi et vous le savez, à mon coeur. Bien que nos familles voulaient nous voir ensemble par filiation nobliale, j'ai toujours eu énormément d'attention, et de tendresse à votre égard car vous êtes une personne incroyable ma chère Anju. Et vous le prouvez encore une fois en tenant compagnie au dernier membre d'une famille éteinte et recherché du royaume des Twili! Je ne pourrais jamais assez vous remercier de tout ce que vous faites pour moi."

Avec une légère inclinaison de tête, symbole de respect porté en direction de la jeune femme, Trascer enchaina tranquillement.


"Merci pour tout, sans vous je ne serais peut-être plus rien... Vous êtes mon dernier éclat de lumière dans un monde ténébreux qui aura absorbé tout ce qui brille dans ma vie..."

L'ancien membre de la Garde Pourpre soupira, se remémorant l’exécution de ses parents, tournant la tête vers le feu afin d'observer les braises.


Revenir en haut Aller en bas

✲ Modérateur ✲
Peuple de Metzli

Anju Elzo

Début de mon aventure : 05/04/2019
Messages : 166
Ҩ Bourse de rubis : 344
Autres comptes : Kaarbjorn Sverdaudr/Alaric Calimehtar
Avatar : Janet Montgomery
Crédits : Par Cricrilove
///
Titre : Lady
Race : Twili
Âge : 25 ans
Allégeance : Metzli pour l'instant
Religion : Un dieu ?
Inventaire : télékinésie et magie des ombres.

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptySam 27 Juil - 20:01

UNE ENTREVUE PRIVÉE
De la douceur dans un monde de brute


Anju et Trascer
La jeune femme remarque bien en arrivant que son amant est dans ces pensées. Sa question et son baiser la fait sortir de sa torpeur.
Puis avec un large sourire, il vient tendrement poser un baiser sur la joue d'Anju près de ses lèvres.
Puis celui-ci répond à sa question :

"- Oui, merci Anju, je vais forcément bien étant donné que vous êtes la, et il n'y a rien de plus merveilleux pour moi que de vous savoir à mes côtés. J'ose espérer que vous aussi, allez bien? Le chemin n'a pas été trop rude? Si vous avez froid j'ai quelques vêtements, si vous avez faim, je vous attendais pour déjeuner. J'ai du pain frais, un peu de fromage, de viande, et quelques fruits de saisons que j'ai achetés. Pour boire, il me reste la totalité de ma gourde que je peux partager avec vous, ou alors un peu de vin de faible qualité. Et si vous souhaitez vous reposer, j'ai une couche assez moelleuse pour que vous puissiez dormir un peu sans ressentir la solidité du sol."

Anju riait doucement. Même dans sa situation, il s'inquiète pour elle. Elle trouve cela mignon. Tant de gentillesse pour une dame de la cour n'est que rarement sincère et pourtant ici c'est bien le cas.
En faisans son inventaire, Anju voit bien qu'il ne manque pas de grande chose. Ses inquiétudes n'étaient pas fondées, ce qui l'a soulage.

"- Enfin, je m'emporte, peut-être n'avez-vous besoin de rien de ce que j'ai cité, mais sachez que quel que soit votre désir, je l’exécuterais avec plaisir afin de vous apporter tout le confort nécessaire. J'apprécie énormément que vous soyez encore venu malgré les potentiels dangers, vous êtes une personne chère, à mes yeux, mais aussi et vous le savez, à mon cœur. Bien que nos familles voulaient nous voir ensemble par filiation nobliale, j'ai toujours eu énormément d'attention, et de tendresse à votre égard car vous êtes une personne incroyable ma chère Anju. Et vous le prouvez encore une fois en tenant compagnie au dernier membre d'une famille éteinte et recherché du royaume des Twili! Je ne pourrais jamais assez vous remercier de tout ce que vous faites pour moi."

Il donne en un léger mouvement de tête le symbole de son respect pour elle. Ce qui l'à mets légèrement mal à l'aise.

"- Merci pour tout, sans vous je ne serais peut-être plus rien... Vous êtes mon dernier éclat de lumière dans un monde ténébreux qui aura absorbé tout ce qui brille dans ma vie..."

Puis dans un soupire l'ancien noble regarde le feu avec un air frappé de mélancolie. La dame lance juste un regard à sa chouette. L'animal nocturne prend alors son envole silencieux pour surveiller les alentours.
Elle prend doucement l'homme dans ses bras, en silence. Elle vient coller sa tête sur son épaule.
Anju est loin d'êtres une femme parfaite, elle est allée jusqu'à faire tomber sa mère pour une question de politique et d'influence. Mais si elle ne faisait pas ça, c'est sa mère qu'il aurait fait tomber. On peut se demander la légitimité d'un système où enfant et mère se batte entre eux, mais ainsi est la nature. Depuis que le monde est monde, ce genre de choses arrives tous les jours parmi les animaux.
Trascer est beaucoup trop bon pour le cruel royaume de Metzli, Anju et ce royaume ne le mérite pas.
Alors, la femme se met doucement à fredonner une berceuse que lui chanter sa nourrice quand elle était jeune, comme il lui arrivait de le faire pour se rassurer. Elle sait que Trascer a des choses sur le cœur, qu'il doit vider son sac et qu'il a besoin d'une oreille attentive.
Mais elle trouve ce silence beaucoup trop oppressant.
Elle se rappelle avoir cherché qui était à l'origine de la mort des parents de Trascer, celui qui en a donné l'ordre. Mais elle n'y a rencontré aucun succès.
Même Xanto, le conseiller ne savait rien.
Son impuissance la rendit profondément triste.

Le coeur serré, elle finit par avouer en sanglotant :
"- Je suis désolé Trascer,.... je n'ai pas réussi à trouver qui est à l'origine de l'ordre, ainsi que de la chute de vos parents."

Aucune information ne peut lui échapper longtemps, mais que se passerait-il une fois qu'elle aurait un nom à donner. Que va faire Trascer ?
La vengeance ne sied pas à un tel homme.
L'idée qu'il se fasse tuer lors de sa vendetta lui est insupportable, surtout qu'elle serait à l'origine de sa mort.
Ses doigts se ressert sur leur prise, tenant sa chemise le plus fort possible, cachant sa tête dans le creux de son épaule.

"- Tracer, je vous en prie,... promettez-moi que vous ne ferez aucune folie !
Rare sont les gens qui ont autant de cœur que vous et votre perte me serez insupportable, alors je vous en prie, promettez-moi que vous me reviendrez en vie !"


Ses larmes coule doucement sur la chemise de son amant, sa voix est tremblante et suppliante. Elle aurait donné tout ce qu'elle a sa déesse pour juste avoir cette promesse qu'il n'ira pas jusqu'à mourir.


BREATH OF HYRULE
Revenir en haut Aller en bas

Peuple de Metzli

Trascer Citeri

Début de mon aventure : 07/05/2019
Messages : 10
Ҩ Bourse de rubis : 220
Avatar : Luke Evans
Crédits : Fassophy
-
Titre : Chevalier du Déclin
Race : Twili
Âge : 24 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Religion d'Hylia
Inventaire : ○ Pouvoirs : Aucun
○ Arme : Cimeterre et bouclier
○ Equipements : Armure de son père noircit
○ Monture : Aucune

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptyDim 28 Juil - 15:05

Une entrevue privée


Figé encore dans ses pensées, Trascer sursauta légèrement lorsqu'il ressentit la douce chaleur du câlin d'Anju, ses bras enlaçant le Twilien avec douceur. Puis, accentuant ce geste d'apaisement, la jeune demoiselle vint à poser sa tête sur l'épaule du chevalier du déclin lui donnant un sentiment de réconfort encore plus puissant. Il posait délicatement une main sur sa tête, jouant avec une mèche de cheveu tout en admirant la beauté de cette noble, cette même personne qui faisait tout son possible pour l'aider dans sa quête, rien à dire, la descendante de la famille Elzo était une personne extraordinaire, et l'ancien garde pourpre était heureux que ses fiançailles devaient normalement se dérouler avec quelqu'un comme Anju. Mais maintenant, avec tout ça? Au fond, leurs relations pouvaient-elle réellement encore évoluer en quelque chose de plus fort?

C'était une question importante dans le coeur du guerrier, plus il passait du temps avec cette jeune demoiselle, plus il partageait du temps avec elle, des moments ensemble, de l'expérience, après avoir traversé autant, c'était un aveu secret de plus en plus fort qui résonnait telle une symphonie dans la fréquence cardiaque du chevalier. Cette même fréquence qui se calma momentanément pour s'accorder sur la berceuse de la Twilienne. La douce voix mélodieuse d'Anju remplissant la grotte, et l'âme de Trascer. Le guerrier agitait doucement sa tête au rythme de la berceuse, jouant avec les cheveux de la demoiselle au même rythme, s'apaisant ainsi, ses idéaux de vengeances s'évanouissant dans le bonheur de partager un moment aussi tendre, aussi merveilleux avec la femme qu'il aimait depuis déjà bien longtemps. Cependant, il ne souhaitait pas briser la chanson de sa camarade, restant ainsi dans un profond mutisme, observant tour à tour et le feu, et Anju.

Mais alors que tout semblait se passer tranquillement, avec douceur, la berceuse chantonnée par la fille Elzo s'arrêta soudainement, remplacé par un sanglotement ainsi qu'une voix brisée, s'excusant avec tristesse de ne pas encore avoir réussi à trouver le coupable de la chute et de la mort des parents de Trascer ainsi que la disgrâce de la famille Citeri. Décontenancer et surpris par un tel changement d'ambiance et de tonalité, l'ancien garde pourpre allait réagir mais fût empêché par une réaction plus rapide de la jeune femme, s'agrippant plus fort encore, même extrêmement fort à la chemise de l'homme, enfonçant sa tête dans le creux de l'épaule du jeune homme. Sa voix quasi étouffée par la chemise, les larmes et la voix brisée, le guerrier dût prêter réellement attention aux paroles d'Anju pour la comprendre entièrement. Elle voulait une promesse, la promesse que le guerrier ne ferait rien d'irréfléchi, en somme probablement aucune action suicidaire, elle posait la question afin de s'assurer un certain contrôle du Twili si il était amené à apprendre qui était le responsable de la mort de sa famille.

Une telle promesse... Était difficile à faire, car il était impossible de savoir comment on réagirait en apprenant la réelle identité de la personne qui fit mourir votre lignée, qui jeta votre nom dans la boue et vous transforma en exilé. Mais la, pour elle.... Pour Anju.... Il pouvait faire une telle promesse, mais pour cela il avait besoin d'une chose.

Il prit tout d'abord Anju dans ses bras, l'enlaçant le plus tendrement possible, mais avec une certaine force pour lui montrer à quel point il tenait à elle. Pas trop fermement mais juste assez pour que les deux corps soient collés. Il déplaça sa tête juste à côté de son oreille afin de lui murmurer quelques mots.


"Je te le promets, si jamais un jour j'apprenais le nom de ceux qui ont tué mes parents, je ne ferais rien d'irréfléchi et je ne jetterais pas ma vie dans les flammes de la folies. J'ai déjà entendu trop de nom partir en fumé comme celles-ci. Et le nom que je portes.... Je ne veux pas qu'il s'éteigne ainsi aussi subitement. Je te le promets Anju, j'agirais le plus possible de manière réfléchi."

Suite à cela, il se recula légèrement, relevant la tête de son amie avec une main, et essuyant les larmes de cette dernière qui coulait sur ses joues avec l'autre. Affichant alors un grand sourire de réconfort à la jeune femme, il reprit simplement.

"Mais je ne fais pas cette promesse à la légère Anju, je ne te la fais pas simplement car je veux rester en vie pour mon nom, je le fais aussi car je veux rester en vie pour toi. Je veux rester en vie tout simplement car j'espère alors passer ma vie à tes côtés, tu es bien plus qu'une amie à mes yeux, tu es aussi celle qui me permet de tenir. Et si je veux continuer à marcher sur ce monde le plus longtemps possible, je me dois de ne pas faire trop de folie en effet!"

Souriant avec joie, il rie sur quelques sonorités avant de reprendre dans une tendresse pouvant ébranler l'âme même des gens.

"Anju, depuis bien longtemps déjà, je t'aime, et je ne supporterais jamais de te voir de nouveau triste. Je ferais mon possible pour toujours te faire afficher le plus beau des sourires, et de ne plus te faire pleurer. Je ne périrais pas, ne t'inquiète pas. J'agirais le plus précautionneusement possible lors de ma vengeance et encore plus dans mon but d'améliorer ce monde. Tu as tellement confiance en moi, et tu es un soutien inestimable, j'espère t'avoir à mes côtés pour toujours, Anju Elzo. Que tu sois celle qui partagera ma vie, mes victoires, mon bonheur, que tu sois ma force, et je te promets de survivre à toutes les épreuves que la vie m'imposera, je te promets de mettre mon épée à ton service jusqu'à ce que la vieillesse prenne mon dernier souffle, et je te promets de t'aimer d'un amour qui fera même trembler chaque Dieu ou Déesses ayant existés en ce monde. Je veux partager ma vie avec toi, Anju, car je t'aime."

Puis dans une dernière action, le jeune homme déposa un très léger baiser sur les lèvres de la twilienne afin d'affirmer ses paroles, et son amour pour son amie de longue date, et celle qui faisait battre son cœur encore plus fort que le vacarme de deux armées s'entrechoquant dans une mêlée sauvage. Et tout en continuant son baiser, il enlaça la jeune fille de toute ses forces.



Revenir en haut Aller en bas

✲ Modérateur ✲
Peuple de Metzli

Anju Elzo

Début de mon aventure : 05/04/2019
Messages : 166
Ҩ Bourse de rubis : 344
Autres comptes : Kaarbjorn Sverdaudr/Alaric Calimehtar
Avatar : Janet Montgomery
Crédits : Par Cricrilove
///
Titre : Lady
Race : Twili
Âge : 25 ans
Allégeance : Metzli pour l'instant
Religion : Un dieu ?
Inventaire : télékinésie et magie des ombres.

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptyJeu 8 Aoû - 23:59

UNE ENTREVUE PRIVÉE
De la douceur dans un monde de brute


Anju et Trascer
Il y eut au départ un instant de silence. Anju est suspendu aux lèvres de son amant.
Il n'est pas question qu'elle le perde, il est une des rare personne en qui elle a confiance. Et la confiance en Metzli est bien plus chère que l'or.
Elle attend le premier son qui sortira de sa bouche, presser contre son épaule, serrant Trascer, son Trascer, le plus fort possible contre elle.

Celui-ci pour l'apaiser, l'enserre avec tendresse, mais vigueur.
Une manière silencieuse de dire qu'il tient lui aussi à elle.
Puis pour accompagner son mouvement, il vient murmurer à l'oreille d'Anju.

"- Je te le promets, si jamais un jour j'apprenais le nom de ceux qui ont tué mes parents, je ne ferais rien d'irréfléchi et je ne jetterais pas ma vie dans les flammes de la folies. J'ai déjà entendu trop de nom partir en fumé comme celles-ci. Et le nom que je portes.... Je ne veux pas qu'il s'éteigne ainsi aussi subitement. Je te le promets Anju, j'agirais le plus possible de manière réfléchi."

C'est avec la même tendresse qu'il releva la tête de la dame. Devant son sourire, la lady Elzo est totalement dépourvue. Elle qui doit toujours se contrôler, la voici dompter par le jeune homme. Laissant la chaleur de la caresse prendre le dessus, elle ferme les yeux. Elle sent sa peau vibrer au contact de la main de Trascer. Elle ouvre les yeux, les plaçant ses yeux noirs dans le regard profond de son tendre aimé.

"- Mais je ne fais pas cette promesse à la légère Anju, je ne te la fais pas simplement car je veux rester en vie pour mon nom, je le fais aussi car je veux rester en vie pour toi. Je veux rester en vie tout simplement car j'espère alors passer ma vie à tes côtés, tu es bien plus qu'une amie à mes yeux, tu es aussi celle qui me permet de tenir. Et si je veux continuer à marcher sur ce monde le plus longtemps possible, je me dois de ne pas faire trop de folie en effet!"


Les paroles de son amant la touchent droit au cœur. Elle se sent défaillir. Ils ne doivent pas... Elle se l'était pourtant promis.....
Son rire vient rajouter une nouvelle pierre au temple de leur amour.
Il reprend ensuite avec une voix vibrante de sincérité.

"- Anju, depuis bien longtemps déjà, je t'aime, et je ne supporterais jamais de te voir de nouveau triste. Je ferais mon possible pour toujours te faire afficher le plus beau des sourires, et de ne plus te faire pleurer. Je ne périrais pas, ne t'inquiète pas. J'agirais le plus précautionneusement possible lors de ma vengeance et encore plus dans mon but d'améliorer ce monde. Tu as tellement confiance en moi, et tu es un soutien inestimable, j'espère t'avoir à mes côtés pour toujours, Anju Elzo. Que tu sois celle qui partagera ma vie, mes victoires, mon bonheur, que tu sois ma force, et je te promets de survivre à toutes les épreuves que la vie m'imposera, je te promets de mettre mon épée à ton service jusqu'à ce que la vieillesse prenne mon dernier souffle, et je te promets de t'aimer d'un amour qui fera même trembler chaque Dieu ou Déesses ayant existés en ce monde. Je veux partager ma vie avec toi, Anju, car je t'aime."


Puis pour sceller ces paroles et promesse, il vient déposer un léger baisé sur les lèvres de sa moitié et l'enlace fort contre lui.
La jeune femme se retrouve totalement prise au dépourvue. Il y a bien longtemps que son cœur lui appartient.
Mais elle s'était promis, aucune folie, aucun baiser. Mais emporter par le torrent de ces sentiments, elle ne peut lutter longtemps. Elle finit par elle aussi enserré son amant. Elle voulait êtres au plus proche de lui.
Elle mit ses mains à l'arrière de sa tête et de son dos, si c'est pour l'embrasser ainsi, au moins mériterait-elle un baiser bien plus langoureux.

Elle venait de rejeter toutes les leçons de sa mère sur la manière de maintenir le pouvoir sur un homme. Êtres inoubliable pour que celui-ci fasse tous pour avoir ces faveurs.
Toutes ces longues journées à apprendre les arcanes de l'amour pervertie par un esprit insatiable de conquête. Voilà que la dame rejette toute cette éducation, le seul amour qu'elle souhaite connaître se trouve devant elle.

Elle laisse la vague de leur amour dérivé dans ce baiser bien trop sincère pour êtres en adéquation avec l'éducation de la dame. Profitant d'un espace après ce baiser, la dame demande le regard rieur et le sourire au lèvre.

"- Puis-je rester dans votre charmante demeure pour la nuit, mon seigneur ? Il se fait tard et aucune demoiselle de bonne famille comme moi ne devrait se promener toute seule comme ça à une heure aussi tardive."


Elle caresse tendrement le menton de son amant.
Elle ne souhaite pas partir, ce serait probablement l'une des dernières fois qu'elle le verrait pendant longtemps et aucun membre de sa famille ne l'attend dans la propriété mise à part sa sœur de lait qui la couvre.
Ici, avec lui elle ne risque rien, surtout avec sa chouette blanche qui continue à faire des tours dans les cieux, protégeant de son regard perçant les deux amoureux de tous regard indiscret.


BREATH OF HYRULE
Revenir en haut Aller en bas

Peuple de Metzli

Trascer Citeri

Début de mon aventure : 07/05/2019
Messages : 10
Ҩ Bourse de rubis : 220
Avatar : Luke Evans
Crédits : Fassophy
-
Titre : Chevalier du Déclin
Race : Twili
Âge : 24 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Religion d'Hylia
Inventaire : ○ Pouvoirs : Aucun
○ Arme : Cimeterre et bouclier
○ Equipements : Armure de son père noircit
○ Monture : Aucune

Voir le profil de l'utilisateur
Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] EmptyDim 11 Aoû - 20:46

Une entrevue privée


Alors qu'il pensait que le baisé serait de courte durée, il ressentit les mains de sa conjointe passer l'une derrière sa tête et l'autre dans le dos tout en serrant de plus en plus fort afin que la pression entre les deux bouches se fassent plus fortes, que cette enlaçade se fasse plus intime, plus harmonieuse entre les deux personnes qui s'aimaient d'un amour puissant et sincère. Difficile de vraiment savoir combien de temps dura cette échange d'amour entre les deux personnes, mais elle dura suffisamment longtemps pour que le jeune homme perde sa notion du temps alors qu'il se laissait aller dans le flots de bonheur et de plaisir qu'il ressentait en ce moment avec Anju. Difficile de toute façon de ne pas se jeter à corps perdu dans ce baisé avec la femme que l'on aimait depuis si longtemps et qui s'offrait ainsi à nous en nous répondant par le positif à cet échange. Mais hélas, comme toute bonne chance, il devait bien y avoir une fin, et les deux amants se séparèrent, Trascer regardant alors avec un aire mélangeant béatitude et bonheur la fille de la famille Elzo.

Anju demanda alors de sa douce voix si elle pouvait rester dans la demeure de son seigneur afin de partager la nuit à deux, le temps étant alors trop tardif pour laisser partir une si merveilleuse jeune demoiselle. De ses paroles, la noble dame caressa le menton de l'ancien garde pourpre, elle semblait alors perdu dans ses pensées. Le jeune homme posa quand à lui sa main sur l'épaule de sa conjointe, affichant son sourire le plus tendre et sincère afin de parler.


"Mon manoir est votre, mon amour. De toute façon, avec cette échange de baisé, c'est bien plus que mon amour que je vous ai offert, mais tout ce que je possédais, et ma vie. Je me ferais une immense joie que de partager la nuit avec vous, dans vos bras. Nous pourrons alors passer une douce nuit de repos que, je pense, nous méritons bien tout les deux après les épreuves et les difficultés que nous vivons chaque jour de nos côtés respectifs! Et puis, chaque minute passé en votre compagnie équivaut a une année de joie."

Il déposa un rapide baisé sur les lèvres d'Anju, avant de se lever, préparant rapidement la grotte, il déposa ainsi différents tissues, et des sortes de coussins servant d'oreiller, ainsi qu'une couverture du sac qu'il utilisait pour ses voyages. Il ne fallut même pas cinq minute pour que la grotte possède ainsi une grande couche pour deux personnes adultes. Ainsi, le garde pourpre alla se poser prêt de la jeune demoiselle de nouveau.

"Désolé de cette petite attente, mais je me devais le plus possible de m'acquitter à mes devoirs de maitre de maison en vous apportant le plus de confort possible afin que vous puissiez vous reposer de la meilleure des façons chez moi. Encore une fois, si vous avez faim ou soif j'ai tout ce qu'il faut pour vos douces papilles, sinon, je me ferais une joie de vous servir pour le reste de la nuit afin que vous passiez le moment le plus agréable possible en ma douce compagnie, mademoiselle."

De ses paroles s'ajouta une révérences, puis un délicat sourire.


"Je suis vraiment heureux de partager ce moment avec vous, et je suis vraiment heureux que vous ayez acceptés mon baisé, afin que l'on puisse commencer à partager notre amour réciproque, et à vivre ensemble. Bien que nous resterons cacher pour vous éviter le moindre problème, je suis ravis de voir cette avancée entre nous. Dire que d'un mariage arrangée nous nous retrouvons à quelque chose de véritable et sincère, comme quoi, la vie est parfois amusante, vous ne trouvez pas?"

Le rire de l'ancien homme s'échappa de sa bouche alors qu'il enlaça Anju, d'une façon attentionnée plein d'entrain et d'amour. Trascer était si heureux de pouvoir avoir quelqu'un à ses côtés sur la route de sa vie alors qu'il pensait n'être plus que seul au monde. Approchant sa tête de l'oreille de sa conjointe, il murmura interrogatif la jeune demoiselle.

"Que souhaiteriez vous faire alors? La nuit est encore jeune je crois."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty
MessageSujet: Re: Une entrevue privée - [Trascer / Anju]   Une entrevue privée - [Trascer / Anju] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrevue privée - [Trascer / Anju]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Importations Privées
» Imporations Privées
» [RP] Confessions privées
» Serveurs privés
» [Idée à approfondir] Serveur privé Nabaztag (Mon-Nabaztag.fr)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath of Hyrule :: Royaume de Metzli :: Région de Labrynna-
Sauter vers: