AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le guide du nouveau

Vous vous sentez perdu(e)s ? Allez consulter le Guide du nouveau joueur, il vous aidera ♥️
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de besoin, bien évidemment !
Bienvenue sur Breath of Hyrule

BoH est un forum RPG médiéval/fantasy librement inspiré des jeux The Legend of Zelda.
Il n'est pas du tout obligatoire de connaître la saga pour nous rejoindre.
Nos annexes et nos guides peuvent vous aider à mieux comprendre cet univers unique que nous avons créée. ♥️
Système de Parrainage

Envie de découvrir le forum ? Vous pouvez demander un parrainage à tout moment !
Pour vous aider à mieux comprendre l'univers, établir un premier lien et un premier pas vers votre intégration !
Scénarios de nos membres

Les aides & guides de création

Besoin d'aide à la création de votre personnage ? Vous pouvez voir notre guide de création pour vous aider !
Le staff est également à votre disposition pour vos questions ou même vous aider.

Partagez
 

 In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria

Aller en bas 
AuteurMessage

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyJeu 6 Juin - 20:48

In the eye of a hurricane there is quiet
EXORDIUM.
Portua était enfin devant elle. La petite Piaf, qui chevauchait depuis était heureuse de voir ce trajet arriver à sa fin. Les routes sinueuses jusqu’à Portua lui faisaient un peu peur à vrai dire. Lizabeth était très forte, mais elle n’avait jamais été rassurée lorsqu’elle sortait son sac de couchage au milieu des bois. Surtout avec tous ses monstres qui rôdent en ce moment. Un petit sourire se dessina sur les lèvres lorsqu’elle vit au loin la ville se dessiner. Dans cette ville, elle était certaine de pouvoir retrouver son frère qu’elle cherchait depuis plusieurs lunes maintenant. Elle avait entendu qu’il était devenu un pirate et que son bateau était souvent amarré à quai. La jeune piaf n’avait aucune idée de ce qu’elle lui dirait quand elle le retrouverait, mais elle voulait mettre un visage sur ce frère qu’on lui avait caché durant toute sa vie…

Lorsqu’elle arriva en ville, Lizabeth déposa son cheval dans une écurie et donna assez de rubis pour qu’il soit garder en pension quelques jours. C’était le petit matin et le soleil se levait sur la ville marine qui était encore très calme. Il y avait très peu de personnes dans la rue et la rouquine en profita pour visiter un peu. La ville était… Étrange… La jeune fille avait connu des villes portuaires, elles étaient nombreuses sur son île, mais Liz’ n’avait jamais vu un port aussi gigantesque et autant de si beaux vaisseaux. Elle était habituée à voir des petits bateaux de pécheurs, des petits bateaux de plaisance, mais là… Elle était impressionnée par des mats si haut et de si grandes voiles. Après avoir fait un petit tour très intéressant, Lizabeth dû se rendre à l’évidence que JAMAIS elle ne reconnaîtrait le bateau du pirate… Il y en avait tellement…

Elle continua à se promener et passa dans une rue dans laquelle il semblait y avoir par mal d’animation. Curieuse, elle s’engouffra dans la rue et vit des hommes ivres morts, assis sur des tonneaux. Ils chantaient - ou du moins tentait d’articuler - les louanges d’Huguette. La petite piaf tendit l’oreille et rit en se rendant compte qu’ils parlaient d’une prostituée avec qui ils venaient de passer la nuit. Ils étaient mignons, et les oreilles chastes de la rouquine entendirent des choses qu’elles n’auraient peut-être pas du… Mais cela l’a fait rire. C’est alors qu’elle eut une idée…

En continuant dans la rue, Lizabeth trouva l’entrée du bordel. C’était drôle, à cette heure, tout était plutôt calme en fait. Mise à part les deux hommes ivres qu’elle avait croisé juste avant, tout était calme. La petite rouquine replia ses ailes dans son dos et entra. Elle trouva alors deux femmes en train de faire le menage. « Et après va falloir se retaper les chambres… J’en ai marre… » l’autre lui répondait avec dégoût qu’elle n’en pouvait plus aussi, alors qu’elle essorait une serpillière. L’eau n’était plus bleue, mais littéralement noire ! Sachant très bien qu’elle se trouvait dans une maison de passe, Lizabeth se fit entendre « Excusez-moi ? » Elle avança et entendit une des femmes de ménage s’esclaffer « Encore une qui vient chercher son mari… Pardonnez-nous madame ! » Dit-elle plus fort en fort en regardant Lizabeth « mais l’établissement est fermé. Il n’ouvrira pas avant midi. » La jeune piaf sourit et lui répondit « Très bien. Pourrais-je parler à .. Madame ? » C’était comme ça qu’on appelait les tenancières de maison close dans ses souvenirs. « Je cherche un travail. » Les deux femmes de ménage la dévisagèrent. Sans doute car elles pensaient que Lizabeth désirait se prostituer ? Les préjugés… Elle ne fit guère attention à leurs regards condescendant et attendit une réponse.

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas

✲ Fondatrice ✲
Peuple d'Hyrule

Rosaria Sand

Début de mon aventure : 03/04/2019
Messages : 113
Ҩ Bourse de rubis : 1220
Autres comptes : Zelda, Arthémis & Adalynn
Avatar : Bruna Marquezine
Crédits : Zuz' + Beylin
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria 6vsn
Titre : Roturière
Race : Gerudo
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Laïque
Inventaire : ○ Un cimeterre gerudo en guise d'arme.
○ Un cheval magnifique nommé Azir.

In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Tumblr_inline_p8w92fUhLJ1rs5nvr_250


Voir le profil de l'utilisateur http://breath-of-hyrule.forumsrpg.com/t126-rosaria-sand-the-rose
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyVen 7 Juin - 11:50


Rosaria & Lizabeth

In the eye of a hurricane there is quiet


Comme tous les matins, Rosaria s'était levée tôt. Ces nuits étaient un peu agitées et de ce fait, son sommeil n'était que peu réparateur. Mais elle s'y faisait à la longue. Sortant de son lit, la jeune Gerudo prit la direction de sa petite salle intime pour se vêtir de sa robe de satin d'un violacé pâle. Elle coiffa par la même occasion ses cheveux, prenant le soin de démêler sa crinière brune qui possédait beaucoup de nœuds. Rosaria était du genre un peu coquette, appréciant se mettre en valeur et en se sentant jolie. Après tout, c'était un peu son commerce de se vendre et renvoyer une image belle et sensuelle. Le Temple de l'Amazone était un établissement assez réputé désormais à Portua. Bien que la venue des hommes saouls était tout ce qui insupportait la propriétaire, mais elle ne pouvait refuser de faire boire ses clients. Plus ils buvaient, plus ils s'amusaient, plus ils avaient envie de revenir. Et cela rapportait des rubis dans la caisse et dans les poches des filles embauchées par Rosaria. Cette dernière connaissait bien ses filles, après tout, certaines d'entre elles avaient été dans le même premier bordel que Rosaria, avec leur maître aussi cruel qu'horrible.

La nature de la jeune femme était assez protectrice. Elle ne voulait pas que l'on voie le Temple de l'Amazone comme un vulgaire bordel où seuls les coïts étaient pratiqués. Développant petit à petit son activité, la Gerudo avait des danseuses et des chanteuses pour aussi animer les soirées, pour satisfaire le plaisir des yeux de ces dames et messieurs.

À l'heure actuelle, l'établissement était toujours fermé, les filles devaient s'activer maintenant à nettoyer et ranger les affaires. La veille, c'est toujours un peu le foutoir entre les clients alcoolisés et ceux qui ne faisaient attention à rien. Le pire avait été lorsqu'un homme avait fait tomber du meuble central un vase que Rosaria avait acheté très cher. Ce jour-là, la gerudo cru qu'elle allait étrangler ce client. Mais elle avait finalement gardé son sang-froid.
Descendant les escaliers pour rejoindre la pièce principale, Rosaria alla à l'arrière pour ranger un peu les bouteilles d'alcool et sortit des coussins propres qu'elle disposa à quelques coins de la pièce. Tout était dans le confort.
Alors que la demoiselle brune était repartie à l'arrière, les filles qui nettoyaient devant l'entrée se mirent à parler avec une voix qui était complètement inconnue à Rosaria.  

La nouvelle venue demanda alors à parler à la Madame de l'établissement, et la réaction des filles ne se fit pas attendre. Elles appelèrent alors Rosaria qui se trouvait dans la pièce d'à côté avant de s'éloigner et continuer leur travail. Ainsi, la tenancière ne se fit pas attendre et apparu donc dans la pièce principale face à l'inconnue. Droite et fière, la jeune femme s'avança lentement. Rosaria lança un regard à ses filles qui travaillaient avant de leur faire comprendre de retourner à leurs tâches. La gerudo n'était pas une patronne bien tyrannique, mais elle aimait bien que les choses soient bien faites et que tout se passe dans le calme.

« Bien le bonjour, jeune demoiselle. Je suis celle que vous cherchez. Soyez la bienvenue dans le Temple de l'Amazone. »

Laissant tranquillement son interlocutrice répondre si elle en avait l'envie, Rosaria finit par l'inviter à se décaler de l'entrée et aller dans un coin un peu plus discret. La gerudo fixait toujours la nouvelle venue d'un air bienveillant.

« J'ai cru entendre que vous cherchiez du travail. Vous savez qu'ici la plupart nous recrutons des danseuses ou des prostituées. Mais nous avons d'autres postes tout autant important. Si vous me parliez de ce que vous aimeriez faire ? » demande-t-elle finalement en penchant son visage sur le côté, l'air curieux.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyJeu 13 Juin - 10:42

In the eye of a hurricane there is quiet
EXORDIUM.
Venir chercher un travail dans un bordel.. Ce n’était peut-être pas l’idée du siècle… Et ce n’était pas du tout le genre de monde que la jeune femme était habitué à fréquenter.. Mais la petite Piaf c’était beaucoup documenter, elle avait énormément lu sur Hyrule, sur la vie. Elle savait que les bordels étaient les meilleurs endroits si on voulait dénicher des secrets. Si Lizabeth arrivait à se lier d’ailier avec une ou deux filles, elle pourrait peut-être leur demander de soutirer des informations à leur client pour savoir où se trouvait l’équipage du Blackbird et surtout son capitaine. C’est avec ce plan très précis qu’elle entra dans le Temple de l’Amazone et demanda à voir la Madame.

La rouquine n’attendit pas bien longtemps. Une des femmes de ménage disparue dans la pièce à côté et revint rapidement avec une femme. Elle n’avait rien à voir avec les femmes aigries et vieilles à qui Liz’ venait d’avoir à faire. Non, elle, elle était jeune et belle. Un visage angélique, mais un regard dur et froid. Liz’ resta déconcerter quelques secondes. Elles devaient avoir le même age… Pourtant l’une était perdue, seule au milieu d’un monde qu’elle ne connaissait pas. L’autre, une femme forte à la tête d’une maison de page. Lizabeth était très admirative. « Bien le bonjour, jeune demoiselle. Je suis celle que vous cherchez. Soyez la bienvenue dans le Temple de l'Amazone. » En plus, sa voix était si douce… « Je m’appelle Lizabeth, enchantée. » Les deux jeunes femmes se décalèrent ensuite dans un petit coin où elles ne seraient pas espionnées par les femmes qui continuaient le rangement.

« J'ai cru entendre que vous cherchiez du travail. Vous savez qu'ici la plupart nous recrutons des danseuses ou des prostituées. Mais nous avons d'autres postes tout autant important. Si vous me parliez de ce que vous aimeriez faire ? » Surprise par tant de bienveillance, la petite Piaf expliqua sa situation. « Oui en fait… Je cherche quelqu’un… Mon frère qui a disparu depuis des années et j’ai appris récemment qu’il se trouvait de temps en temps ici, à Portua. » Le charme de cette tenancière de maison de passe, poussait la rouquine a raconter toute son histoire. Le récit de Liz’ allait peut-être l’attendrir et elle trouverai un travaille pour elle rapidement ? « Et du coup je cherche un travail ici moi aussi.. Je.. Heu… Je n’ai jamais travaillé dans.. Ce genre d’endroit avant. » Elle avait failli laisser échappé un *bordel* mais c’était peut-être un peu trop insultant « Mais j’ai besoin d’un peu d’argent pour trouver un endroit où dormir. Alors je suis prête à travailler très dur. » Faire un travail épuisant ne faisait pas peur du tout à la jeune fille. Elle avait travaillé pendant si longtemps avec des chevaux qu’elle savait ce qu’était une dure labeure. « Je peux vous aider dans n’importe quelle tâche en cuisine, pour le ménage, pour n’importe quoi. Si ça me permet de pouvoir me payer une chambre quelque part… »

Oui ça sonnait bien comme une demande désespérée.. Pourtant Liz’ ne l’était pas tant que ça. C’était le premier endroit qu’elle visitait ici, le premier endroit ou elle demandait du travail. Il y avait sans doute pleins d’autres commerce ou elle pourrait aller voir, si jamais on ne l’acceptait pas ici.

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas

✲ Fondatrice ✲
Peuple d'Hyrule

Rosaria Sand

Début de mon aventure : 03/04/2019
Messages : 113
Ҩ Bourse de rubis : 1220
Autres comptes : Zelda, Arthémis & Adalynn
Avatar : Bruna Marquezine
Crédits : Zuz' + Beylin
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria 6vsn
Titre : Roturière
Race : Gerudo
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Laïque
Inventaire : ○ Un cimeterre gerudo en guise d'arme.
○ Un cheval magnifique nommé Azir.

In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Tumblr_inline_p8w92fUhLJ1rs5nvr_250


Voir le profil de l'utilisateur http://breath-of-hyrule.forumsrpg.com/t126-rosaria-sand-the-rose
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyVen 14 Juin - 10:06


Rosaria & Lizabeth

In the eye of a hurricane there is quiet


Rosaria tentait de jouer le tout pour le tout, c'était dans sa nature de charmer et séduire. Hommes comme femmes venaient dans son établissement, et naturellement, la gerudo avait prit l'habitude de dégager cette aura de bienveillance, de délicatesse et de fierté. Le sang coulant dans ses veines était aussi une des raisons pour laquelle Rosaria n'avait pas jeté vulgairement cette piaf venue d'ailleurs. Rosaria était beaucoup plus proches et protectrices des femmes que des hommes. Surtout depuis qu'elle avait pu voir son ancien maître les traiter comme de vulgaires bouts de viande avec lesquels les hommes venaient prendre du plaisir sans se soucier du traumatisme et des conséquences de leurs actes. Si les femmes tombaient enceintes, ça leur importait peu. Malheureusement, cela arrivait régulièrement. Rosaria en avait vu des choses, et certaines maisons closes avaient réellement un soucis dans la condition féminine. Rosaria voulait changer un peu tout ça, montrer que la femme n'était pas seulement de la chair de laquelle on peut disposer librement. Le Temple de l'Amazone ne possède donc pas seulement des prostituées, mais aussi des danseuses, des musiciennes... Bien qu'encore, les postes sont rares puisque cela n'en était qu'au début.

Donc si cette jeune demoiselle cherchait un travail, Rosaria allait pouvoir lui en fournir. Il y avait tant de choses à faire. En sachant qu'aux étages se trouvent les chambres des demoiselles désirant résider directement dans le bordel. Il y a donc quelques salles de bain, une cuisine, enfin c'était une grande maison qui se trouvait directement sur le lieu de travail. Cela avait été compliqué d'aménager tout cela lorsque Rosaria et ses filles sont arrivées pour acheter cette maison mais quand la gerudo voyait le résultat de leur travail, elle ne pouvait qu'en être fière.

La piaf se présenta sous le prénom de Lizabeth. Un nom peu commun mais doux à la sonorité. Rosaria hocha la tête avant de répondre à son tour, comme pour lui répondre : « Rosaria, enchantée de même. » Gardant sa grâce et sa politesse, la gerudo avait donc invité la jeune piaf à se décaler afin qu'elles puissent tranquillement discuter dans leur coin sans que les râleuses ne viennent les déranger. Si l'une d'elles venaient à déranger la maîtresse de maison, elles savaient qu'elles allaient s'attirer les foudres de la rose des sables. Choses qu'il ne vaut mieux pas.
Lorsque Rosaria demanda donc à Lizabeth ce qu'elle venait chercher ici, ce qu'elle aimerait faire et sa réponse surprit à son tour la brune qui croisa les bras, s'adossant contre la fenêtre qui donnait sur le dehors. La gerudo écouta le discours de la jeune piaf d'un air bienveillant tout en la fixant dans les yeux.

Lorsque Lizabeth termina sa réplique sur une note de demande, Rosaria fut touchée par son histoire et les motivations qui la poussait à venir à Portua trouver du travail. Seulement, il fallait savoir que Rosaria comptait sur son sérieux et son implication. Un travail, c'est important, et il faut l'honorer.

« Je me permets de te tutoyer. Si tu finis par travailler ici, autant commencer par apprendre à se connaître. Si je te donne du travail, tu auras ta chambre, de quoi manger, de quoi te laver. Les filles qui résident ici ne manquent de rien, il suffit de s'impliquer dans le travail car c'est quelque chose d'important. Sans les rubis que nous gagnions dans la maison, nous ne pourrions pas l'entretenir ni même se permettre de vivre aisément. »

Prenant une nouvelle inspiration, la jeune gerudo sembla réfléchir quelques instants. Elle fouillait dans son esprit quel type de travail elle pouvait confier à cette jeune piaf venue de nulle part. Pourtant, cette fille avait une sensibilité assez particulière qui avait touché Rosaria d'une certaine façon.

« Nous manquons de cuisinières, surtout lors des soirées organisées avec les clients. Je pourrai te proposer d'aider la cuisinière. Cela lui ferait du bien d'avoir une jeune fille comme toi ! Le ménage est assez important surtout lorsque les clients laissent leurs déchets et bouteilles un peu partout... On aurait aussi besoin d'aide pour laver nos vêtements et nos robes. Si tu acceptes mon offre, je te ferai le tour de la maison et tu pourras dès aujourd'hui travailler. »

Rosaria était plutôt sérieuse dans ses paroles et sa'approcha de sa (peut-être) future nouvelle employée pour poser une main bienveillante sur son bras. Lui adressant un sourire, la gerudo jeta un coup d’œil rapide aux femmes qui avaient presque terminé le ménage.

« Et je souhaite que tu retrouves ton frère. Beaucoup d'hommes passent ici, peut-être est-il déjà venu ici ? Tu pourras m'en fournir une description et je pourrai peut-être t'aider à le retrouver. »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyLun 17 Juin - 18:33

In the eye of a hurricane there is quiet
EXORDIUM.
Chercher un travail dans un bordel.. Si ses parents la voyaient.. Alors que Liz’ venait de finir son monologue, la petite Piaf pensa à ses parents. Son père avait toujours voulu qu’elle reprenne l’entreprise familiale et le bateau de pêche qu’on se transmettait de génération en génération. Pourtant, Liz’ avait décidé d’élever des chevaux. Et aujourd’hui, voilà qu’elle quémander un travail à la Madame d’une maison de passe. Si son père la voyait.. Elle descendrait encore bien plus dans son estime… Mais qu’importe ! Ses parents.. Ce n’était que de l’histoire ancienne à présent !

Après son long discours, Rosaria, qui s’était présentée, décida de tutoyer la petite Piaf qui acquiesça. « Si tu finis par travailler ici, autant commencer par apprendre à se connaître. Si je te donne du travail, tu auras ta chambre, de quoi manger, de quoi te laver. Les filles qui résident ici ne manquent de rien » Les yeux de la rouquine s’écarquillèrent. Elle n’en demandait pas tant. Loin de là.. Mais la proposition était si parfaite, qu’elle ne pouvait pas la refuser. La jolie brune insista ensuite sur l’implication de ses filles. « Je vous promets de faire un travail irréprochable ! » Insista alors Liz’. Elle avait toujours été très sérieuse à son travail. Et même si elle se retrouvait aujourd’hui à faire des tâches ingrates, elle les ferait bien ! Ce n’était pas envisageable, pour elle, de bâcler son travail. Rosaria était déjà si gentille de lui proposer tant. Lizabeth ne pouvait pas se permettre de ne pas faire correctement son travail après ça. Ce serait si ingrat.

« Nous manquons de cuisinières, surtout lors des soirées organisées avec les clients. Je pourrai te proposer d'aider la cuisinière. Cela lui ferait du bien d'avoir une jeune fille comme toi ! Le ménage est assez important surtout lorsque les clients laissent leurs déchets et bouteilles un peu partout... On aurait aussi besoin d'aide pour laver nos vêtements et nos robes. Si tu acceptes mon offre, je te ferai le tour de la maison et tu pourras dès aujourd'hui travailler. » Écoutant toute la proposition avec intérêt, Liz’ hochait la tête à chaque fois que Rosaria parlait d’une nouvelle mission. « Je ne suis une pas très bonne cuisinière malheureusement, mais je ferais une bonne commies de cuisine. C’est pareil pour le ménage et le nettoyage ! Votre offre est si généreuse ! Je serais stupide de la refuser. » Dit-elle avec enthousiaste. On lui proposait un boulot de bonne à tout faire. Mais la Piaf allait être logée et nourrie en contrepartie, elle ne pouvait pas dire non.

De nouveau avec ce regard si bienveillant, Rosaria souhaita ensuite à la petite Piaf de pouvoir retrouver son frère. « Beaucoup d'hommes passent ici, peut-être, est-il déjà venu ici ? Tu pourras m'en fournir une description et je pourrai peut-être t'aider à le retrouver. » Avant de répondre Liz’ réfléchis pendant un cours instant. Elle ne pouvait pas parler du statut de son frère. Capitaine d’un bateau pirate… Et si les pirates n’étaient pas les bienvenues ici et que Rosaria changerait complètement d’habitude ? Non… Elle ne pouvait pas lui en parler, ce serait trop risqué. Peut-être plus tard ? Lorsque la Piaf connaîtra un peu mieux la maison, elle se sentira peut-être plus à l’aise pour dire que son frère est un pirate. Mais pour le moment, ce n’est pas le cas.. « Malheureusement, je en sais pas encore grands choses sur lui… Je connais seulement son prénom. Isaïah et peut-être qu’il porte encore le même nom que moi aujourd’hui ? Gorwitz ? On m’a aussi dit qu’il avait été marin, mais je n’en sais pas plus pour le moment.. Mes parents m’ont caché son existence toute sa vie alors je ne sais pas vraiment par où commencer à chercher. »

C’était un peu triste, mais ses maigres éléments n’allaient pas permettre à la jeune Piaf de retrouver facilement son frère…

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas

✲ Fondatrice ✲
Peuple d'Hyrule

Rosaria Sand

Début de mon aventure : 03/04/2019
Messages : 113
Ҩ Bourse de rubis : 1220
Autres comptes : Zelda, Arthémis & Adalynn
Avatar : Bruna Marquezine
Crédits : Zuz' + Beylin
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria 6vsn
Titre : Roturière
Race : Gerudo
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Laïque
Inventaire : ○ Un cimeterre gerudo en guise d'arme.
○ Un cheval magnifique nommé Azir.

In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Tumblr_inline_p8w92fUhLJ1rs5nvr_250


Voir le profil de l'utilisateur http://breath-of-hyrule.forumsrpg.com/t126-rosaria-sand-the-rose
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyJeu 27 Juin - 14:22


Rosaria & Lizabeth

In the eye of a hurricane there is quiet


Traitez Rosaria de naïve ou de trop gentille, comme vous voulez. Mais la gerudo semblait réellement intéressée par la situation de cette demoiselle piaf sortie de nulle part. La maîtresse ne semblait pas refuser en tout cas sa demande de travail, mieux encore, elle l'acceptait. D'autant que les cuisines manquaient de personnel et de même que pour le ménage. Certaines filles étaient plus flemmardes que d'autres et malgré les encouragements de Rosaria, elles ne voulaient pas plus que ça travailler. La gerudo avait beaucoup de patience, mais un peu moins lorsqu'il s'agissait de travail, d'entretenir la maison qui servait de toit à toutes ces demoiselles. Les temps étaient durs et il fallait se motiver. Rosaria n'était pas une tenancière bien tyrannique, elle voulait tout simplement que les choses soient bien faites dans les temps, c'est normal après tout.

La jeune piaf promit et insista sur ses motivations, promettant ainsi un travail irréprochable. Tant mieux. La jeune brune sourit en entendant cela et se tourna vers les filles en train de nettoyer la pièce principale et les autres qui remettaient en place tous les objets de décoration. Certains clients étaient plus turbulents que d'autres alors il fallait bien faire en sorte que tout soit parfait. Surtout pour les nouveaux arrivants, histoire de leur donner envie de revenir. Les affaires avaient un peu de mal au début, mais les choses iraient en s'arrangeant.

« Notre cuisinière t'expliquera tout ce que tu dois savoir, où sont rangées les ustensiles. De même que pour le ménage. Le reste viendra tout seul lorsque tu auras pris tes marques ici. »

Rosaria savait très bien que ce n'était pas le plus évident de travailler dans une maison close, surtout lorsqu'on est étranger à cet univers. Et pourtant, il n'y avait pas que les aspects d'érotisme ici. Il y avait les arts, la danse, la musique, mais aussi les tâches ménagères et moins agréables que le reste. D'autant que Rosaria aidait parfois s'il le fallait, si une fille était malade ou qu'importe. Il y avait pire que la jeune Sand comme Madame, autant se le dire.

« Alors bienvenue dans le Temple de l'Amazone, Lizabeth. Je vais te faire le tour de la maison et t'expliquer quelques détails et ensuite, tu pourras si tu veux prendre tes marques et te mettre au travail. »

Mais d'abord, Rosaria lui avait demandé quelques informations sur le frère de cette piaf, celui qu'elle cherchait depuis ce temps. Si elle pouvait l'aider, ce serait avec plaisir mais la réponse bien trop vague fit douter la gerudo. Elle sembla pensive quelques instants. D'autant que la fatigue du matin n'arrangeait pas et sa mémoire n'arrivait pas à se souvenir de l'homme que Lizabeth décrit. Elle grimaça légèrement.

« Mmh. Je n'ai pas souvenirs de cette description que tu me fais. J'avouerai que cela ne me dit rien, dis comme ça. Mais on parviendra à le retrouver, j'en suis convaincue. Si tu veux bien me suivre, en attendant... »

Ainsi, Rosaria remit sa petite soie sur les épaules avant de marcher pour atteindre l'autre coin opposé de la pièce où se trouvaient les cuisines et la cave. Saluant la dame déjà en train de préparer la cuisine, Rosaria montra d'un signe de la tête la pièce qui était la cuisine à Lizabeth.

« Voici les cuisines, tu travailleras donc avec Madame McGibbons qui est notre cuisinière. Dans la pièce du fond tu trouveras la cave où les bouteilles d'alcools et de vins se trouvent. C'est également un peu notre débarras. »

Une fois le tour terminé, Rosaria quitte la pièce et s'assura de Lizabeth la suivait. Ses pas la guidèrent vers les escaliers qui menaient à l'étage, donc aux chambres et diverses autres endroits tels que les salles de bains et les vestiaires. Ainsi, Rosaria chercha une chambre vide, du moins elle essayait. Car oui, certaines filles dormaient en colocation puisqu'il n'y avait pas assez de pièces pour tout le monde. La gerudo ouvrit une porte et découvrit une chambre vide, il s'agissait de celle d'une ancienne cuisinière qui à démissionner il y a peu de temps.

« Voilà, tu pourras coucher ici. Tu as de la chance tu es seule, mais il est possible que tu ne le sois plus si une nouvelle employée vient. D'autant que ma chambre est juste à côté. Donc si tu avais un problème, je ne serai pas  très loin. » dit-elle en désignant de son index la porte voisine qui était celle de Rosaria. Ainsi, cette dernière laissa le loisir à Lizabeth de visiter ce qui allait être sa nouvelle chambre.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyDim 21 Juil - 23:49

In the eye of a hurricane there is quiet
EXORDIUM.
Après une très courte discussion sur les missions qui occuperaient les journées de la petite Piaf, la tenancière de la maison lui souhaita le bienvenu. Le Temple de l’Amazone. C’était un beau nom. Très exotique… Un nom très bien choisi qui devait sans doute amener des hommes de toutes les régions.

Ensuite, Lizabeth parla un peu de son frère qu’elle recherchait. Malheureusement, les informations qu’elle avait sur lui étaient très maigres. Elle connaissait son prénom, bien qu’elle ne soit pas certaine qu’il portait toujours le même, et aussi sa condition de pirate. Mais la rouquine préféra taire cet élément ne sachant pas comment les pirates étaient accueillis ici. « Mmh. Je n'ai pas souvenirs de cette description que tu me fais. J'avouerai que cela ne me dit rien, dis comme ça. Mais on parviendra à le retrouver, j'en suis convaincue. Si tu veux bien me suivre, en attendant... » L’optimiste de Rosa la fit sourire. Oh que oui elle allait le retrouver ! Elle était déterminée et ne comptait pas arrêter ses recherches avant de le trouver ! 

Le tour du propriétaire commença et Lizabeth suivie la Gerudo, intriguée. Elle commença par lui montrer les cuisines. On lui présenta alors Madame McGibbons, la cuisinière. « Enchantée, Lizabeth ! » Dit alors la jeune Piaf en retour. Elle regarda ensuite attentivement tout ce qu’il y avait dans la cuisine pour se familiariser avec l’endroit tout en écoutant les indications de Rosaria. « Dans la pièce du fond, tu trouveras la cave où les bouteilles d'alcools et de vins se trouvent. C'est également un peu notre débarras. » Acquiesçant, Lizabeth suivit sa nouvelle patronne jusqu’aux autres pièces. La maison était bien plus grande qu’elle l’aurait cru. Soudain Rosaria s’arrêta devant la porte d’une chambre vide. « Voilà, tu pourras coucher ici. Tu as de la chance tu es seule, mais il est possible que tu ne le sois plus si une nouvelle employée vient. D'autant que ma chambre est juste à côté. Donc si tu avais un problème, je ne serai pas  très loin. » Avoir sa propre chambre seule était un véritable luxe. « Merci beaucoup ! Merci pour tout. Et vous faites déjà beaucoup pour moi. Nous aurions pu être une dizaine dans la chambre, je n’aurais pas bronché. » *Sauf si les filles font monter des clients dans le dortoir commun* mais ça, Lizabeth ne le dit pas.

Elle regarda alors le lit devant elle, qui lui tendait les bras, et le reste du mobilier. Une petite coiffeuse, une armoire, un petit lavabo et un deuxième lit. Elle n’avait pas besoin de plus ! C’était déjà bien mieux que les chambres d’auberges miteuses dans lesquelles elle avait dormi, et cent fois mieux que son sac de couchage qu’elle utilisait en pleine forêt. Elle déposa alors son sac sur le lit et se tourna vers Rosaria. « J’imagine aussi qu’il y a quelques règles à respecter non ? » 

« J’ai une dernière demande… » Demanda-t-elle un peu hésitante. La Gerudo faisait déjà tellement, c’était un peu compliqué d’en demander plus. Pourtant, Lizabeth s’était levé très tôt ce matin et elle ne se voyait pas vraiment enchaîner par une journée de ménage, lavage et récurage… « J’ai chevauché toute la nuit pour arriver jusqu’ici… Pensez-vous que je peux commencer à partir de demain matin ? Ou même dans l’après-midi si vraiment vous avez besoin. Mais je sens que je vais bientôt somnoler… Les nuits sont très courtes quand on voyage. » Liz’ ne pensait pas aller se coucher dès maintenant. Elle avait encore des affaires à récupérer sur la selle de son cheval, quelques marques à prendre, mais elle ne se sentait pas de prendre un ballet et commencer à nettoyer les cuisines. « Je comprendrai tout à fait si vous préférez que je commence dès maintenant. » Insista-t-elle en souriant.

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas

✲ Fondatrice ✲
Peuple d'Hyrule

Rosaria Sand

Début de mon aventure : 03/04/2019
Messages : 113
Ҩ Bourse de rubis : 1220
Autres comptes : Zelda, Arthémis & Adalynn
Avatar : Bruna Marquezine
Crédits : Zuz' + Beylin
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria 6vsn
Titre : Roturière
Race : Gerudo
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Laïque
Inventaire : ○ Un cimeterre gerudo en guise d'arme.
○ Un cheval magnifique nommé Azir.

In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Tumblr_inline_p8w92fUhLJ1rs5nvr_250


Voir le profil de l'utilisateur http://breath-of-hyrule.forumsrpg.com/t126-rosaria-sand-the-rose
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyMar 6 Aoû - 16:13


Rosaria & Lizabeth

In the eye of a hurricane there is quiet


Les épreuves qu'avait subit Rosaria lui avait forgé cette volonté de vivre, cette volonté de ne pas se laisser abattre par toutes les situations tragiques. De ce fait, la rose des sables serait optimiste concernant le fait de retrouver le mystérieux frère de cette jolie Lizabeth. Le monde est parfois petit et il peut être aisé de retrouver des hommes surtout si ce dernier aime les plaisirs charnels des femmes.

Ainsi, Rosaria fit le tour du propriétaire avec Lizabeth, commençant par les cuisines et lui présenter la cuisinière avant de lui montrer sa nouvelle chambre. Ce n'était pas des chambres dignes d'un grand château mais au moins le strict minimum était présent et Rosaria faisait toujours en sorte que chaque fille qui travaille ici y trouve son compte. Oui, la plupart des dames qui couchent dans l'établissement sont des filles de joie mais certaines ne le sont pas, à commencer par la cuisinière. Quelques danseuses et musiciennes qui viennent animer régulièrement ne s'adonnent pas aux plaisirs de la chair. Ainsi, Rosaria n'oblige en rien les filles à se donner à la prostitution bien que cela paie plutôt bien pour tout avouer. Aujourd'hui, Rosaria n'est plus une fille de joie, elle a désormais beaucoup à faire avec les affaires et faire en sorte que l'établissement se fasse connaître de plus en plus.

A l'évidence, Lizabeth couvrait Rosaria de remerciements tous plus touchants que les autres. Ce qui fit sourire avec amabilité la jeune gerudo qui la regardait d'un air bienveillant. Entre femmes, il fallait se soutenir. Surtout que cette piaf avait de bonnes raisons pour venir jusqu'ici, elle la trouvait même très courageuse. C'est ce qu'elle apprécie chez cette Lizabeth. Le courage. La détermination. La gerudo leva son regard lorsque la nouvelle employée lui demande s'il y a des règles à respecter ici. La tenancière se mit à sourire à nouveau avant d'aller ouvrir la petite fenêtre de la chambre pour aérer. Il n'y avait personne de ce fait, la chambre pouvait sentir un peu, l'air marin du port pouvait faire du bien.

« Il n'y a pas de règles à proprement parler, je demande simplement à ce que les filles qui sont avec les clients ne soient pas dérangées dans le rendez-vous. Si tu vois ce que je veux dire... Ensuite, tu es libre de tes mouvements lorsque ce ne sont pas tes heures de travail. Ceci étant, ne sois pas étonnée si tu entends du bruit le soir quand nous recevons les clients lors des petites soirées que l'on organise. »

C'était peut-être dérangeant mais Rosaria ne pouvait faire autrement. Elle ne pouvait pas demander aux filles de ne pas gémir ou faire d'autres bruits lorsqu'elles sont en présence de leurs clients. C'est avant tout une maison de plaisir ici, non pas une auberge malheureusement. Le regard de la gerudo croisa celui de Lizabeth lorsque celle-ci lui demande une dernière chose : de pouvoir travailler que demain matin, étant fatiguée par son voyage.
Rosaria comprenait bien ça, c'est pourquoi, elle n'allait pas lui demander de se mettre à travailler tout de suite. La gerudo s'approcha de la piaf en posant ses mains sur les épaules et la regarder dans les yeux avec un sourire.

« Reposes-toi alors. Ce soir, nous organisons une petite soirée avec les clients, ce serait bien si tu pouvais aider notre cuisinière un peu. Je ne te demande pas de travailler à l'extrême, juste de l'aider si jamais elle en a besoin. Mais rassures-toi, ce n'est pas avant dix-heures du soir, tu as la journée. »

La gerudo alla vers l'armoire qui se trouvait au fond de la pièce avant de l'ouvrir et montrer à Lizabeth ce qu'il y avait à l'intérieur. Draps, couvertures, vêtements simples, serviettes. Elle lui sourit avant de commenter d'une voix claire :

« Tu peux te servir dans l'armoire, il y a quelques draps, une couverture au cas où et des vêtements si jamais tu n'as pas d'affaires. On a toujours des vêtements si jamais il y en avait besoin pour quelconques raisons. Tu peux t'y servir. Tout est propre et lavé. »

Refermant l'armoire d'un geste simple, Rosaria marcha jusqu'à l'entrée pour se repositionner à la hauteur de Lizabeth et lui sourire de manière bienveillante à nouveau.

« Si tu veux, je peux te laisser te reposer sauf si tu souhaites discuter encore un peu. J'ai du temps. »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria EmptyDim 18 Aoû - 14:41

In the eye of a hurricane there is quiet
EXORDIUM.
Avec une grande attention, Lizabeth écouta les règles de l’établissement. C’était plutôt des règles de savoir vivre et de bien séance, pas un règlement a respecter à la lettre. Lizabeth allait être logée et allait travailler dans une maison de passe, il était évident qu’il ne fallait pas déranger les clients. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la rouquine lorsque sa bienfaitrice mentionna des petits bruits qu’elle pourrait entendre le soir venu. Liz’ savait très bien où elle mettait les pieds et cette information, elle s’en doutait. Mais elle acquiesça sans rien dire.

Tout semblait être bon pour la jeune Piaf. Avoir trouvé un toit à se mettre au-dessus de la tête et un petit boulot était si rassurant. Elle sentait toute la pression de son voyage redescendre, bien qu’elle n’ait pas encore atteint son but : retrouver son frère. Mais au moins, elle n’allait pas dormir dehors ce soir. En parlant de dormir… Les yeux de la jeune piaf étaient si lourds… Rien que la vision du lit lui donnait terriblement envie ! C’est alors un peu hésitante qu’elle demanda si elle pouvait commencer son travail un peu plus tard et se reposer pour le moment « Reposes-toi alors. Ce soir, nous organisons une petite soirée avec les clients, ce serait bien si tu pouvais aider notre cuisinière un peu. Je ne te demande pas de travailler à l'extrême, juste de l'aider si jamais elle en a besoin. Mais rassures-toi, ce n'est pas avant dix-heures du soir, tu as la journée. » Que cette jeune gerudo soit bénite ! Je ne sais pas si elle se rendait compte à quel point elle était en train d’aider la rouquine. C’était incroyable ce qu’elle faisait pour elle. « Merci, merci pour tout encore ! » Lizabeth n’avait que ce mot à la bouche : merci.

« Tu peux te servir dans l'armoire, il y a quelques draps, une couverture au cas où et des vêtements si jamais tu n'as pas d'affaires. On a toujours des vêtements si jamais il y en avait besoin pour quelconques raisons. Tu peux t'y servir. Tout est propre et lavé. » Lizabeth acquiesça. En plus d’un toit, on lui offrait des vêtements propres. C’était presque trop beau pour être vrai ! Elle portait les mêmes vêtements depuis plusieurs jours… Ça allait être un plaisir pour elle de se changer.

« Si tu veux, je peux te laisser te reposer sauf si tu souhaites discuter encore un peu. J'ai du temps. » Elle avait un regard si doux et bienveillant. C’était comme avoir sa marraine la bonne fée juste en face de soi. « Vous avez déjà fait tant de choses pour moi ! Je ne vais pas abuser plus longtemps et ne pas vous faire perdre votre temps. Encore merci ! Je pense que je vais me reposer pour pouvoir vous aider ce soir ! »

Lizabeth salua alors sa bienfaitrice qui retourna a ses affaires. Liz’, elle, contempla une nouvelle fois la chambre qu’elle allait occuper. Ce n’était pas le grand luxe, mais bien plus que ce qu’elle avait espérer. Un très large sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle se laissait tomber sur le lit. Elle se rapprochait de plus en plus de son objectif ! Elle était maintenant à Portua, elle allait pouvoir retrouver son frère !

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty
MessageSujet: Re: In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria   In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
In the eye of a hurricane there is quiet feat. Rosaria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petites histoires de sous marins de la 2 nd guerre mondiale
» Jund aggro feat. Sygg
» Grand Prix Amsterdam
» « Truth or Dare ? » feat. Hareton Blitswick
» « Friendship doubles our joy and divides our grief » feat. Ephason Di Astrellà

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath of Hyrule :: Royaume d'Hyrule :: Région d'Hébra :: Portua-
Sauter vers: