AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le guide du nouveau

Vous vous sentez perdu(e)s ? Allez consulter le Guide du nouveau joueur, il vous aidera ♥️
N'hésitez pas à contacter le staff en cas de besoin, bien évidemment !
Bienvenue sur Breath of Hyrule

BoH est un forum RPG médiéval/fantasy librement inspiré des jeux The Legend of Zelda.
Il n'est pas du tout obligatoire de connaître la saga pour nous rejoindre.
Nos annexes et nos guides peuvent vous aider à mieux comprendre cet univers unique que nous avons créée. ♥️
Système de Parrainage

Envie de découvrir le forum ? Vous pouvez demander un parrainage à tout moment !
Pour vous aider à mieux comprendre l'univers, établir un premier lien et un premier pas vers votre intégration !
Scénarios de nos membres

Les aides & guides de création

Besoin d'aide à la création de votre personnage ? Vous pouvez voir notre guide de création pour vous aider !
Le staff est également à votre disposition pour vos questions ou même vous aider.

Partagez
 

 Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]

Aller en bas 
AuteurMessage

Peuple d'Hyrule

Artoria Pendragon

Début de mon aventure : 16/07/2019
Messages : 25
Ҩ Bourse de rubis : 180
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : bazzart
Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Tumblr_pdmlafEpon1vbmsw3o2_500
Titre : Aventurière
Race : Hylienne
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Religion d'Hylia, cependant, elle s'intéresse aussi à celle de la Triforce.
Inventaire : ○ Magie élémentaire de la lumière dont elle peut enveloppe sa lame d'une source de lumière qu'elle peut projeter en vague d'énergie. Elle peut le faire sur son bouclier, mais pas de projection d'énergie juste pour repousser les ténèbres/ombres. ○ épée et bouclier ○ Armure intermédiaire ○ Cheval du nom de Zyra.

Voir le profil de l'utilisateur
Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Empty
MessageSujet: Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]   Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] EmptyMar 23 Juil - 16:39

Un oiseau au sol
Lizabeth Gorwitz
••••

Sur son cheval blanc, Artoria se dirigeait tranquillement en direction de Portua. Cela faisait déjà un moment que l’aventurière devait s’y rendre. Malheureusement, la Lune de sang avait retardé son voyage vers cette ville dans la région d’Hébra. La jeune femme avait donc continué son périple dans Hyrule avant de s’attarder aux îles au-delà des ports. Un choix comme un autre, elle aurait pu laisser l’armée s’occuper des monstres, mais ils ne pouvaient pas être partout à la fois. En y repensant, la lune de sang ne signifiait rien de bon pour l’avenir. Cela inquiétait la blonde et certains villages n’avaient pas de quoi se protéger correctement, contrairement aux grandes villes. Évidemment, la jeune Pendragon ne peut pas se diviser en plusieurs clones d’elle ni même affronter un grand nombre de monstres à elle seule. Elle se savait assez douée au combat, mais comme tout le monde, l’épéiste avait des limites. Du coup, il fallait penser à quelque chose de mieux que d’être seule. Voyageant depuis cinq ans dans le royaume d’Hyrule, elle avait fait pas mal de rencontre. Solitaire, Artoria ne s’était jamais posé la question de se faire accompagner de compagnons pour la suivre dans sa quête. Peut-être qu’un jour ou peut-être, même à Portua, elle rencontrera des gens qui seront intéressés.

Le chemin vers Portua allait lui prendre deux voire, trois jours. Artoria n’était pas pressée, au contraire, elle avait le temps en ayant toute la vie devant elle. De plus, la femme n’avait pas d’homme ou de femmes qui l’attendaient dans une belle maison. D’ailleurs, la blonde se demandait ce que ça faisait d’être en couple ou juste d’avoir quelqu’un à aimer. En réalité, c’est un sentiment qu’elle ne connaît pas et qui lui est encore inconnu pour le moment. Ceci dit, la Pendragon a appris que la vie réserve bien des choses au cours de l’existence d’un être vivant. Peut-être qu’à Portua où sur le chemin, elle rencontrera l’âme sœur. Le cri d’Astrid, son aigle royal, la ramenait en dehors de son esprit, de ses pensées. Pensée qu’elle trouvait plutôt étrange et un peu ennuyante, elle devait juste penser à son envie de découvrir le monde et les différentes cultures et populations qui y cohabitaient depuis des millénaires. Sur le chemin, il y avait peu de circulation et ça semblait bien calme, paisible et agréable. Artoria appréciait ses moments, il n’y avait rien de tel pour reposer son esprit et le laisser vagabonder afin d’être détendu. Ne plus penser aux tracas de la vie et bien d’autres choses. En y repensant, elle se trouvait tout de même à l’opposé de Firone, ça fait bizarre qu’en elle y pensait. Cela faisait longtemps que la blonde n’avait plus remis les pieds dans cette région de Firone, là où elle est née. Il faudrait, peut-être, y retourner un jour, ça lui fera du bien de revoir son oncle et lui parler de ses aventures. Il n’y aurait aucun doute là-dessus que ce dernier aimerait l’écouter autour d’un bon repas. Un bon repas, elle avait hâte d’être à Portua pour manger dans une belle taverne et y passer la nuit.

Au loin, Artoria aperçoit une silhouette, seule comme elle et sans doute une aventurière avec qui elle pourrait partager ses aventures. De plus, la blonde commençait à s'ennuyer à être toute seule, elle aurait dû accepter la demande de cette sorcière, rencontrer à Célesbourg. Ceci dit, elle semblait un peu louche et étrange, mais possédant une culture et une philosophie sur le monde plutôt intéressante. Arto espérait la recroiser plus tard et lui demander de la rejoindre dans son voyage. Pour le moment, elle allait plutôt tenir compagnie à cette étrange femme qu’elle pouvait voir de mieux en mieux à force qu’elle se rapprochait. Difficile de ne pas reconnaître une piaf surtout avec ses deux grandes ailes bleues. Or, ça perturbait un peu l’aventurière de voir que cette femme n’utilisait pas cet avantage racial pour voler et se rendre plus rapidement à sa destination. Peut-être, était-elle fatiguée ? Il y avait plusieurs raisons de la trouver sur la terre ferme que dans le ciel. Se mettant à côté d’elle, la Pendragon la regarde avec un léger sourire. « Bonjour, demoiselle. Vous avez de jolies ailes bleues, c’est plutôt étrange de voir une piaf marcher, au lieu de voler. Êtes-vous épuisé ou est-ce par choix ? » Dit-elle d’un ton amical. Il est rare qu’elle puisse faire la parlote avec un piaf, c’est difficile d’en trouver sur les chemins comme cela, ils préfèrent en général voler afin d’arriver vite à destination. « Cela ne vous dérange pas si je vous tiens compagnie. Je voyage depuis si longtemps que la compagnie d’individu me manque. Je m’appelle Artoria Pendragon et vous, quel est votre joli prénom ? » En espérant ne pas se montrer trop directe ou irrespectueuse, car ce n’était pas son intention de l’être.


••••

by Wiise

_________________

Mon épée, mon bouclier et la lumière, ensemble, ils sont un rampart face au Mal !

Revenir en haut Aller en bas

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Empty
MessageSujet: Re: Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]   Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] EmptyJeu 25 Juil - 11:52

Voyage jusqu'à Portua
Lizabeth Gorwitz & Artoria Pendragon
Portua… Des pirates avaient été aperçues là-bas et c’était sans aucune hésitation que Lizabeth avait décidé de s’y rendre. La petite Piaf, à la recherche de son frère ne baisserait pas les bras ! On avait beau lui répéter que les pirates n’étaient pas des gens fréquentables, qu’ils étaient belliqueux, violents et sanguinaires, elle n’avait pas peur. Elle voulait le retrouver ! Coûte que coûte. C’est donc, avec un peu d’appréhension tout de même qu’elle quitta la citadelle d’Hyrule, très tôt, pour prendre la route de Portua. La petite rouquine n’était pas une grande combattante. Elle savait se défendre, mais elle était loin d’être une guerrière. Les habitants d’Hyrule savant qu’elle prenait la route seule la qualifiaient d’imprudente ! Ils n’avaient pas tord. La petite Piaf, ayant toujours vécu sur l’île de l’Aurore n’avait pas idée des dangers du continent. Sa détermination et sa petite dague ne feraient pas le poids face à des brigands ou des monstres… Mais elle était résolue à ne pas perdre une minute ! Elle enfourcha alors son grand Frison noir et s’aventura sur les sentiers, seule… 

Perdue dans ses pensées, Lizabeth ne fit pas attention aux bruits de sabots qui venaient de derrière elle. Quelqu’un s’approchait, mais étant dans sa bulle, la petite Piaf remarqua rien. Lorsque l’étrangère arriva à son niveau, Liz’ sursauta. « Bonjour, demoiselle. Vous avez de jolies ailes bleues, c’est plutôt étrange de voir une Piaf marcher, au lieu de voler. Êtes-vous épuisé ou est-ce par choix ? » Les sourcils froncés, la rouquine répondue sur un ton pas très aimable… « Non je ne suis pas épuisée. Et cela ne vous regarde pas ! » Pressant ses mollets contre les flans de son cheval, il accéléra doucement son pas. Puis, repensant à ce qu’elle venait de dire, la Piaf tira sur les reines pour le faire ralentir. « Pardonnez-moi… Vous m’avez fait peur… Je ne connais pas trop ces contré, j’ai tendance à me braquer dès que je suis surprise, ou que j’ai peur… » Ses excuses étaient sincères. Lizabeth, comme très souvent, partaient au quart de tour pour aucune raison… Et ce n’était pas vraiment le moment de se faire des ennemis… « Vous allez trouver ça étrange, mais j’adore mes chevaux. C’est toujours un plaisir de me balader avec eux et… Je me sens moins seule. » Dit-elle en donnant une tape aimante sur l'encolure de sa monture. Cette réponse était bien mieux. La rouquine y ajouta un petit sourire, espérant que l’hylienne ne lui tienne pas trop rigueur de son mauvais caractère.

« Cela ne vous dérange pas si je vous tiens compagnie. Je voyage depuis si longtemps que la compagnie d’individu me manque. Je m’appelle Artoria Pendragon et vous, quel est votre joli prénom ? » Les yeux de la jeune femme simulèrent ! Elle n’avait pas pris le temps de chercher un compagnon de voyage, et elle était heureuse d’en trouver une ! « Lizabeth enchanté ! » Dit-elle alors qu’elle ramenait son cheval aux côtés de celui de la blonde puis lui serrer la main. « Je suis partie très tôt ce matin, seule… Et j’avoue que je n’étais pas très rassurée à l’idée de traverser les bois seule. Faisons un bout de chemin ensemble ! » En examinant de plus près l’Hylienne, Lizabeth remarqua qu’elle portait une épée, un bouclier. Elle savait sans doute se battre et se défendre ! La Piaf avait trouvé une partenaire de choix !

« Vous voyagez depuis longtemps ? D’où venez-vous ? » Intriguée par la voyageuse, Lizabeth avait de nombreuses questions à lui poser. « Je connais très peu Hyrule, je serais ravie que vous m’en parliez un peu ! » 

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas

Peuple d'Hyrule

Artoria Pendragon

Début de mon aventure : 16/07/2019
Messages : 25
Ҩ Bourse de rubis : 180
Avatar : Katheryn Winnick
Crédits : bazzart
Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Tumblr_pdmlafEpon1vbmsw3o2_500
Titre : Aventurière
Race : Hylienne
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : Religion d'Hylia, cependant, elle s'intéresse aussi à celle de la Triforce.
Inventaire : ○ Magie élémentaire de la lumière dont elle peut enveloppe sa lame d'une source de lumière qu'elle peut projeter en vague d'énergie. Elle peut le faire sur son bouclier, mais pas de projection d'énergie juste pour repousser les ténèbres/ombres. ○ épée et bouclier ○ Armure intermédiaire ○ Cheval du nom de Zyra.

Voir le profil de l'utilisateur
Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Empty
MessageSujet: Re: Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]   Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] EmptyJeu 1 Aoû - 15:45

Un oiseau au sol
Lizabeth Gorwitz
••••

Artoria avait pu voir une silhouette au loin, alors qu’elle voyait seule depuis un moment déjà. La blonde avait eu dans l’idée d’avoir un peu de compagnie le temps d’aller jusqu’à Portua et ça allait donc la sortir de cette solitude. En arrivant à ses côtés, l’aventurière avait pu remarquer que c’était une femme et qu’elle appartenait à la race des piafs. Une race sympathique à ses yeux et possédant de magnifiques ailes qui donnait bien envie de les caresser. Cependant, elle ne l’a jamais fait de sa vie, de peur de manquer de respect à ces êtres incroyablement sublimes. Arrivant à ses côtés, elle salue l’inconnu même si pour l’occasion, elle l’avait fait sursauter. La pauvre rouquine, elle ne devait pas s’attendre à voir quelqu’un débarquait à ses côtés. S’adressant à elle, la blonde avait pu apercevoir le comportement de la femme et se sentait un peu bête et maladroite pour le coup. Une réponse assez sec et le fait qu’elle s’éloignait doucement avec son cheval. La prochaine fois, Artoria réfléchira à deux fois afin de sortir une phrase moins fâcheuse à un piaf. D’un coup, elle ralentit avant de s’adresser à la blonde en s’excusant à propos de son comportement. « Ce n’est rien, je m’excuse également. C’est de ma faute, j’aurais dû faire en sorte de signaler ma présence afin de vous rassurer un peu. » Dit-elle avec un léger sourire. La voilà qui se livre un peu à la Pendragon en racontant qu’elle aimait ses chevaux et que ça lui permettait de se sentir moins seule. « En ces lointaines contrées, les chevaux sont les meilleurs amis de tous. Zyra, ma belle jument me rassure et je me sens moins seule aussi durant mes voyages. Vous avez plusieurs chevaux, vous avez une ferme ou quelque chose du genre ? »

Il semblerait que la rousse ne connaissait pas trop la région, du coup, Artoria lui avait proposé de lui tenir compagnie jusqu’à ce qu’elles doivent se séparer. Par la même occasion, l’aventurière s’était présenté à sa nouvelle camarade de route. Après tout, elles allaient rester ensemble pendant un bout de temps. Alors autant apprendre à se connaître et à discuter afin de faire passer le temps, il n’y avait rien de mal dans tout cela. Alors comme ça, elle s’appelait Lizabeth avant de venir serrer la main de la blonde, geste qu’elle acceptait avec plaisir. Artoria appréciait sa vie d’aventurière justement pour cela, elle faisait d’incroyable rencontre et des amis par la même occasion. C’est ces moments-là qui faisait qu’elle ne regrettait pas du tout d’être parti de son village. La blonde l’écoutait parler et il est vrai que ce n’est pas rassurant de voyager seule surtout dans des lieux inconnus. La blondie savait de quoi parler son interlocutrice vu qu’elle avait dû fréquenter des chemins peu rassurant depuis cinq ans. « Si vous savez, je vous comprends tout à fait sur ce point. Et ça me fait plaisir de faire un bout de chemin avec vous. Où allez-vous ? Pour ma part, je vais à Portua. » Dit-elle en regardant droit devant elle. Il faisait encore clair et elles avaient encore quelques heures avant de faire nuit et la nuit, c’est difficile de se repérer et d’être en sécurité. Liz n’avait pas d’arme sur elle, d’après ce que la blonde avait pu voir. Ce n’est pas une combattante comparer à elle donc il allait falloir la protéger en cas de menace. Ceci dit, cette région semblait calme donc le trajet devait bien se passer.

Se déplaçant tranquillement, la piaf se met d’un coup, à lui poser des questions, ce qui surprend un peu Artoria sur le moment. Ceci dit, il valait mieux ça que de rester muet pendant tout le long ou de s’ennuyer. En plus, elle ne connaissait pas très bien Hyrule et la rousse voulait qu’elle lui en parle un peu. Il faut le dire, mais il y a tellement de choses à dire sur Hyrule et la blonde n’avait pas encore tout vu de ce royaume malgré ses années à voyager. Pour le moment autant commencer par répondre à ses questions et de faire un peu connaissance. « Il y a beaucoup de choses à dire sur Hyrule, Lizabeth. Je vais répondre à vos deux questions avant toute chose. Cela va faire 5 ans que je voyage, j’habitais dans la région de Firone, un petit village du nom d’Ecaraille, ça se trouve au sud d’Hyrule et c’est une ville au bord de la mer, il y a des pêcheurs, des fermiers enfin bref, c’est le paradis. La nature est très importante là-bas. Un jour, j’y retournerai afin de voir si tout se passe bien et…y faire un tour sur la tombe de mes parents. » Finit-elle avec un petit ton avant de reprendre la parole. « Et vous Lizabeth, d’où venez-vous ? Et ça fait combien que vous voyagez ? Sans doute pas assez longtemps vu que vous ne connaissez pas trop Hyrule. » Après cela, il faudra lui parler d’Hyrule, mais par où commencer déjà ? C’est si vague. « Dites-moi ma chère, que voulez-vous savoir sur Hyrule ? Car, il y a tellement à dire que je ne sais pas par où commencer. Dites-moi ce qui vous ferez plaisir à savoir. »


••••

by Wiise

_________________

Mon épée, mon bouclier et la lumière, ensemble, ils sont un rampart face au Mal !

Revenir en haut Aller en bas

✲ Modératrice ✲
Peuple des îles

Lizabeth Gorwitz

Début de mon aventure : 22/05/2019
Messages : 55
Ҩ Bourse de rubis : 170
Avatar : Sophie Skelton
Crédits : Fassophy
Ceci est mon histoire
Titre : Roturière
Race : Piaf
Âge : 25 ans
Allégeance : Neutre
Religion : La religion des esprits Gardiens.
Inventaire : ◈ Magie

Maîtrise la magie Wiccane grâce à sa mère qui lui enseigne depuis son plus jeune âge. Elle fait preuve d'une empathie exceptionnelle avec les animaux ; elle les "comprend" et sait les apaiser. Liz' est toujours très douce, très calme avec eux et grâce à des petites incantations, elle est capable de calmer n'importe qu'elle animal en furie. Elle sait aussi endormir les petits animaux ou ceux qui lui font totalement confiance pour ensuite les soigner. Elle a été éleveuse pendant plusieurs années, ses dons était un véritable atout pour elle.

◈ Arme
Lizzie n'est pas une guerrière alors elle a très rarement une arme sur elle. Elle a parfois un petit couteau qui lui sert à tout faire. Elle sait également manier le fouet puisqu'elle l'utilisait pour le débourrage et l'éducation de ses chevaux de trait. Si un jour elle a besoin, elle serait capable de s'en servir comme arme.

◈ Affilié
Un faucon bleu la suit partout. Faucon de la même couleur que ses ailes.

◈ Monture
Un magnifique frison qu'elle a élevé lorsqu'elle vivait encore sur l'île de l'Aurore


Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Mbnl

Voir le profil de l'utilisateur
Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Empty
MessageSujet: Re: Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]   Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] EmptyJeu 8 Aoû - 20:16

Voyage jusqu'à Portua
Lizabeth Gorwitz & Artoria Pendragon
Lizabeth avait été un peu… Brusque… Elle était dans un pays qu’elle connaissait très peu et cette jeune femme venait de la surprendre. Elle était désolée de sa réaction un peu trop excessive. Mais cela n’avait visiblement pas vexé l’aventurière qui s’excusa à son tour de ne pas s’être annoncé et de lui avoir fait peur.

Une discussion étrange s’installa ensuite entre les deux jeunes femmes. Pourquoi Lizabeth voyageait telle a cheval alors qu’elle avait des ailes ? Une Piaf sur la terre ferme, ça pouvait être étonnant en effet. Mais Lizabeth avait une grande affection envers les animaux et en particulier les chevaux. « En ces lointaines contrées, les chevaux sont les meilleurs amis de tous. Zyra, ma belle jument me rassure et je me sens moins seule aussi durant mes voyages. Vous avez plusieurs chevaux, vous avez une ferme ou quelque chose du genre ? » Artoria semblait avoir le même point de vue sur ces magnifiques équidés ce qui fit sourire la rouquine. Zyra était une magnifique jument ! Son poil blanc contrastait énormément avec le frison, noir comme l’ébène, que Lizabeth chevauchait. « Une ferme en quelque sorte oui. Je dirais même un élevage. » Dit la rouquine en tapant l’encolure de son cheval. « Cobalt est un de mes premiers Frisons et je dois bien avouer, mon préféré ! J’avais aussi des chevaux de trait. Je les entraînais pour qu’ils travaillent dans les champs essentiellement. » Lizabeth n’était pas peu fière de son passée. Elle en parlait même avec un brun de nostalgie… Elle avait quitté l’île de l’Aurore si rapidement… Il lui avait fallu trouver quelqu’un pour reprendre sa petite entreprise et souvent elle y pensait en se demandant si tout se passait bien… Si les chevaux allaient bien, si son successeur n’était pas débordé… Elle n’avait, malheureusement pu emmener que Cobalt avec elle. Si elle avait pu, tout son élevage l’aurait suivi sur Hyrule et elle aurait reprit son activité ici… Mais c’était impossible à présent… 

Artoria se présenta ensuite et proposa que les deux jeunes femmes continue leur route ensemble. Ce que Lizabeth accepta rapidement ! Elle voyageait seule depuis longtemps et de la compagnie bienveillante allait lui faire du bien ! Beaucoup de bien. « Si vous savez, je vous comprends tout à fait sur ce point. Et ça me fait plaisir de faire un bout de chemin avec vous. Où allez-vous ? Pour ma part, je vais à Portua. » Un sourire se dessina sur les joues de la Piaf qui s’empressa de répondre « Eh bien nous feront toute la route ensemble ! Je me rends également à Portua. »

Et voilà, elles allaient faire toute la route ensemble ! Lizabeth, enchantée par cette idée, s’interrogea alors sur sa nouvelle compagne. La Piaf et l’hylienne n’avaient clairement pas le même physique… Liz’ grande et toute fine. Habillée d’une robe et d’une cape, elle ressemblait à n’importe quel habitant, paysan de ce pays. Mais Artoria elle, était musclée, portait une armure et des armes. Elle avait sans doute pleins d’histoire à raconter. La rouquine s’empresse donc de la questionner. Elle semble avoir sillonné Hyrule de long en large déjà.  « Il y a beaucoup de choses à dire sur Hyrule, Lizabeth. Je vais répondre à vos deux questions avant toute chose. Cela va faire 5 ans que je voyage, j’habitais dans la région de Firone, un petit village du nom d’Ecaraille, ça se trouve au sud d’Hyrule et c’est une ville au bord de la mer, il y a des pêcheurs, des fermiers enfin bref, c’est le paradis. La nature est très importante là-bas. Un jour, j’y retournerai afin de voir si tout se passe bien et…y faire un tour sur la tombe de mes parents. » La rouquine écoute le récit avec une grande attention. Son village natal semblait en effet être un petit bout de paradis ! Cependant, son visage s’assombrit quand la blonde parla des tombes de ses parents… Artoria n’était pas vielle… Perdre ses parents était une véritable tragédie… « Je suis désolé pour vous.. Toutes mes condoléances. » Dit-elle aussi sincèrement qu’elle le pouvait. Oui car Liz’ elle, fuyait ses parents… Et elle leur avait déjà dit qu’elle aurait préféré les voir morts. Aujourd’hui la petite Piaf regrettait ses mots. La colère, la fureur lui avait fait dire des choses horrible et bien qu’aujourd’hui, la colère soit toujours là, elle regrettait ses paroles. « Et vous Lizabeth, d’où venez-vous ? Et ça fait combien que vous voyagez ? Sans doute pas assez longtemps vu que vous ne connaissez pas trop Hyrule. » La rouquine acquiesça. « Non en effet… Je viens de l’île de l’Aurore, dans la mer des cieux.. C’est un peu compliqué à expliquer… Mais à vrai dire, j’ai dû partir pour fuir mon fiancé. » Dit-elle un peu honteuse… « Un mariage arrangé par mes parents, et.. Je tiens bien trop à ma liberté. J’ai préféré partir… » Artoria s’était confié sur la mort de ses parents, bien qu’elles se connaissaient à peine, Liz’ fit la même chose à propos de sa situation.

« Dites-moi ma chère, que voulez-vous savoir sur Hyrule ? Car, il y a tellement à dire que je ne sais pas par où commencer. Dites-moi ce qui vous ferez plaisir à savoir. » Si Artoria savait dans quoi elle venait de s’embarquer ! Lizabeth était très curieuse ! La petite Piaf aimait découvrir de nouvelles choses. Être avec une personne connaissant bien Hyrule était une aubaine pour elle ! « J’ai un million de questions à te poser ! On peut peut-être se tutoyer ? » Demanda la rouquine avec un grand sourire. « Tout d’abord Portua ? Tu y es déjà allé ? Il paraît que sa grouille de pirate, de marins pas très fréquentables. Tu sais si c’est vrai ? »

_________________

Don't take
ANOTHER STEP
in my direction I can't be trusted around you

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Empty
MessageSujet: Re: Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]   Voyage jusqu'à Portua  [Pv : Lizabeth Gorwitz] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage jusqu'à Portua [Pv : Lizabeth Gorwitz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage et Histoire n°1
» Descent, Voyage dans les Ténèbres
» Voyage au bout de la nuit (titre de Céline)-paroles du Baron
» Lili et Peter en voyage de noces
» voyage vers les néant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breath of Hyrule :: Royaume d'Hyrule :: Région d'Hébra :: Grande plaine d'Hébra-
Sauter vers: